Phlegmon : symptômes, traitements et prévention

Infection de la gorge qui touche particulièrement les jeunes adultes, le phlegmon amygdalien est souvent très douloureux. Il s’agit en effet d’un abcès à la gorge qu’il faut vite reconnaitre et traiter afin de réduire les risques de complication. Retrouvez ci-dessous des informations utiles sur le phlegmon gorge.

phlegmon

Les symptômes du phlegmon amygdalien

Le phlegmon gorge est une inflammation du muscle constricteur du pharynx et du tissu conjonctif de l’amygdale. Elle résulte le plus souvent d’une angine mal soignée qui se complique. S’il est vrai que le phlegmon amygdalien touche particulièrement les jeunes adultes, il faut pourtant dire que tout le monde est concerné.

Chez la plupart des patients, les signes cliniques d’un phlegmon gorge incluent :

  • Une fièvre forte (39 °C et plus)
  • Un abcès gorge unilatéral, mais très intense ;
  • Une déviation de la luette du côté sain ;
  • Une voix nasonnée ;
  • Un trismus (contracture de la mâchoire) ;
  • Un œdème du voile du palais ;
  • Des difficultés lors de la déglutition ;
  • Une vive douleur dans l’oreille (otalgie) ;
  • Une altération de l’état général ;
  • Une déviation de l’amygdale vers l’intérieur de la gorge ;
  • Une fatigue accrue ;
  • Une hypersensibilité de la région ganglionnaire située sous la mâchoire ;
  • Etc.

Comment traiter un phlegmon amygdalien ?

Dans la plupart des cas, un examen clinique suffit pour poser le diagnostic du phlegmon amygdalien. Pour le confirmer, le médecin traitant considère plusieurs signes cliniques caractéristiques de cette infection gorge. Selon le cas, il peut procéder à une ponction de l’abcès gorge qui sera analysée avant de décider d’une intervention chirurgicale pour extraire le pus.

Peu importe les symptômes, il est recommandé de faire un traitement le plus rapidement possible pour limiter les complications de cette infection gorge. Dans la majorité des cas de phlegmon gorge, un traitement médicamenteux par antibiotiques suffit pour corriger le problème. Rappelons toutefois qu’il est généralement nécessaire de drainer l’abcès gorge pour favoriser l’évacuation de la collection purulente. Cette opération est normalement suivie d’un lavage antiseptique qui permet de garantir l’efficacité du traitement.

En fonction des signes, il peut être nécessaire de faire une chirurgie pour restaurer la déglutition. Pour ce faire, le médecin spécialisé en ORL réalise une incision de l’abcès gorge pour évacuer le pus. Que l’opération soit faite sous anesthésie locale ou générale, il est important d’associer une antibiothérapie pour assurer l’efficacité du soin. Parfois (forte inflammation par exemple), il peut être nécessaire de recourir aux corticoïdes. En cas de récidive, le médecin traitant peut proposer une amygdalectomie (ablation des amygdales).

Les amygdales sont de petites formations lymphoïdes localisées de part et d’autre de la luette. En effet, ce sont elles qui assurent la protection contre les agents pathogènes qui tentent parfois de pénétrer dans l’organisme. En cas d’attaques de l’organisme, leur volume augmente subitement. Elles finissent cependant par décroître lorsque les attaques deviennent trop fréquentes, comme c’est le cas chez bon nombre d’enfants. Dans cette condition, les amygdales deviennent le foyer de plusieurs sortes d’infections (angines répétitives, amygdalite chronique, amygdales hypertrophiées, etc.) et il faut nécessairement les enlever.

Comment prévenir un phlegmon gorge ?

Si nous sommes tous exposés au phlegmon amygdalien, il existe des méthodes permettant d’éviter cette infection gorge. Pour prévenir le mal, il est important d’éviter au maximum les angines mal soignées. En effet, lorsqu’elle n’est pas bien traitée, une angine peut revenir fréquemment. Dans ce cas, les amygdales décroissent et n’assurent plus leur fonction de protection.

S’il est souvent compliqué d’éviter la contamination virale, il est en revanche possible d’éviter les complications liées à une angine mal soignée. Pour cette raison, il convient de consulter votre médecin et de suivre correctement le traitement indiqué afin d’éviter toute complication. Ainsi, vous pouvez prévenir le phlegmon amygdalien. À vous de jouer !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *