Pied bot : symptômes, causes et traitement

Le pied bot est un mot que l’on entend parfois. En effet, il fait référence à une malformation physique congénitale où les pieds du nouveau-né se tournent vers l’intérieur au niveau de la cheville, tandis que les plantes des pieds se font face. Cela s’explique par le fait que les tendons à l’intérieur de la jambe sont raccourcis, les os possèdent une forme anormale, et que le tendon d’Achille est tendu. La personne qui est atteinte semble alors marcher sur ses chevilles ou sur les côtés de ses pieds.

Bien que le phénomène touche 1 enfant sur 1 000, et affecte généralement les deux pieds, il n’est pas difficile à diagnostiquer, et peut être traité de plusieurs manières.

Pied bot : symptômes, causes et traitement

Symptômes du pied bot

Connu sous le nom scientifique talipesequinovarus, le pied bot peut être diagnostiqué dès la naissance, et même avant. Voici quelques signes qui le caractérisent :

  • Le talon se tourne vers l’intérieur ;
  • Le dessus du pied se tord vers le bas et vers l’intérieur ;
  • Dans certains cas, le pied semble même tourner à l’envers ;
  • Les muscles du mollet ont tendance à être moins développés ;
  • Si la malformation n’atteint qu’un seul pied, celui-ci est légèrement plus court que l’autre, surtout au niveau du talon.

Les facteurs à l’origine de la malformation

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas la position du fœtus dans l’utérus qui cause le pied en équin. Le varus équin est plutôt une malformation d’origine génétique qui s’explique par la mutation d’un gène essentiel au développement précoce des membres inférieurs appelé PITX1. Comme ce gène se transmet, alors un enfant dont un des parents est né avec le pied bot a plus de chance d’être atteint par la malformation. Le risque est plus élevé si les deux parents sont atteints de la maladie.

Mais mis à part cette explication génétique, d’autres facteurs ont aussi été découverts. On cite par exemple les anomalies au niveau du squelette comme le spina bifida cystica, ou les troubles du développement de la hanche que l’on désigne par dysplasie de la hanche. Le varus équin peut aussi être dû à la perturbation d’un conduit neuromusculaire, soit dans le cerveau, dans la moelle épinière, ou dans un nerf.

Enfin, les scientifiques évoquent aussi les conditions de la mère. Les recherches ont par exemple établi un lien entre l’âge de celle-ci et l’incidence du pied bot, la question de savoir si elle fume, ou si elle souffre de diabète.

Traitement du pied bot

Il est à noter qu’une personne née avec le pied bot varus équin ne ressent généralement pas d’inconfort ou de douleur lorsqu’elle marche. Tout de même, pour des raisons esthétiques et pratiques, on préfère traiter la malformation, d’autant plus que laisser le pied comme tel augmente le risque d’autres complications. La méthode la plus populaire est celle que l’on appelle méthode Ponseti.

À travers ce traitement, le spécialiste manipule le pied du bébé avec ses mains. L’objectif est de corriger la flexion. Ensuite, un plâtre allant de la cuisse aux orteils est posé afin de maintenir le pied en bonne position. À chaque séance, le plâtre est remplacé, et la flexion du pied est progressivement corrigée. L’ensemble du processus peut être réalisé entre 4 à 10 fois.

Une fois le pied corrigé, le patient devra porter des bottes spéciales attachées à un appareil orthopédique pour maintenir le pied dans la position idéale. Ceci est fait dans le but de prévenir les rechutes. Pendant 2 à 3 mois, les bottes sont portées 23 heures par jour. Par la suite, elles ne seront portées que pendant la nuit et les siestes, et ce, jusqu’à l’âge d’environ 4 ans.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *