Poil incarné : que faut-il savoir ?

S’il vous arrive de remarquer la présence d’un bouton ou d’une mince douleur au menton ou au niveau de votre pubis, ne vous inquiétez pas. Vous n’êtes pas le seul dans le cas. Vous souffrez de ce qu’on appelle un poil incarné. Nous vous expliquerons de quoi il s’agit réellement, comment cela se remarque, et quelques conseils pour l’éviter.

Le poil incarné : ce mal est un souci majeur chez les hommes à la peau noire d’un âge compris entre 14 et 25 ans. Beaucoup semblent penser que la réelle cause de ce mal n’est autre qu’un mauvais rasage ou une épilation. Même si cette théorie est bel et bien fondée elle n’explique pas vraiment comment cela fonctionne.

Poil incarné : que faut-il savoir ?

D’où viennent-ils ?

Déjà, rassurez-vous, ce mal n’est pas héréditaire. Il est simplement commun à la race noire. Cela est foncièrement dû à la qualité de poils. Le poil noir est notamment plus solide et plus rigide que celui des autres races. C’est la raison pour laquelle les noirs ont des cheveux crépus.

Un poil incarné est au départ un poil normal qui pousse comme tous les autres au niveau de la glande sébacée. Le souci survient lorsque le poil arrive à maturité. Techniquement, il devrait réussir à percer le derme et continuer sa croissance sans anicroche. Mais parfois, il n’y arrive pas. À ce moment, il se courbe et continue à grandir, mais sous votre peau, état de choses qui est susceptible de causer une inflammation qui se présente à la surface sous forme de boutons rouges et douloureux, et dans le pire des cas en abcès.

Les causes

Il existe trois cas de figure en ce qui concerne les causes :

  • Le rasage : il est souvent déconseillé d’utiliser un rasoir avec plusieurs lames. La première lame maintient le poil et permet aux autres de le trancher plus efficacement, surtout si vous le coupez à contre sens. Ce dernier est dévié de sa trajectoire initiale et finit par s’incarner.
  • L’épilation : peu importe le type d’épilation que vous pratiquez. Le principe de cette méthode reste le même, le poil est arraché pour une plus longue durée sans présence capillaire. Mais c’est là le piège. Quand le poil est ainsi arraché, le nouveau a du mal à se retrouver et peut prendre une direction non conventionnelle. Résultat, vous vous retrouvez avec plusieurs poils incarnés.
  • Soins de peau déficients : si votre épiderme est desséché ou truffé de peaux mortes, les poils auront du mal à se frayer un passage vers la sortie et s’incarner.

Comment s’en débarrasser ?

Plusieurs méthodes s’offrent à vous pour vous débarrasser de ce souci :

  • L’auto guérison : C’est la plus fréquente quand le mal n’est pas très poussé. Il se guérit lui-même sans soins particuliers. Il disparaît avec le temps.
  • Soins particuliers : Ne vous y trompez pas, il vous suffit d’arrêter de vous raser. Coupez vos poils courts et même très cours si vous le voulez. Mais le rasage, vous abandonnez purement et simplement.
  • Prise de médicaments : La prise de stéroïdes est conseillée pour modifier ou stimuler les effets des hormones. Dans la plupart des cas, cela permet de réduire l’inflammation ou favoriser la croissance ainsi que la réparation des tissus.
  • Intervention médicale : Dans les cas extrêmes, un médecin peut effectuer une petite incision dans votre peau à l’aide d’un instrument stérile et redresser ou simplement retirer le poil incarné.

Un poil incarné peut-être un enfer quand vous ignorez de quoi il s’agit. De petites douleurs au niveau du pubis ou du menton peuvent facilement attirer votre attention. Ne le négligez surtout pas. Vous avez plus haut plusieurs moyens pour vous en départir. C’est un mal qui pourra plus vous embêter si vous faites un peu attention.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *