Protéine dans les urines : qu’est-ce que cela signifie ?

Grâce au travail de filtration des reins, le taux de protéine dans les urines est généralement très faible. Toutefois, il peut arriver qu’une concentration anormalement élevée de protéines, et notamment d’albumine, soit détectée dans les urines. Même si les cas de protéinurie sont généralement bénins, certains peuvent s’avérer plus sévères.

Protéine dans les urines

Quels sont les symptômes d’un taux d’albumine élevé ?

 

La protéinurie ne présente pas de symptôme particulier, et est souvent découverte lors d’un dépistage. En effet, la présence d’un taux d’albumine élevé dans les urines est généralement détectée par un test médical qui consiste à tremper des bandelettes réactives dans des urines fraîchement recueillies. C’est ensuite la couleur de la bandelette qui va indiquer la concentration de protéine dans les urines. Plus contraignant, un examen des urines sur 24 heures peut être effectué. Il consiste à récolter toutes les urines de la journée pour effectuer un examen complet, prenant en compte les différentes situations de la journée. On parle de protéinurie lorsque la concentration de protéine dans les urines va au-delà de 150 mg/24 heures. Dans de rares cas, elle peut entraîner une hématurie, c’est-à-dire la présence de sang dans les urines. Si une protéinurie est détectée, des examens médicaux plus poussés peuvent avoir lieu :

 

  • examen cytobactériologique des urines (ECBU) ;
  • échographie rénale ;
  • biopsie rénale ;
  • analyses sanguines ;
  • mesure de la tension artérielle ;
  • recherche d’une microalbuminurie ;
  • etc.

 

Les causes de la protéinurie

 

La protéinurie peut être de nature physiologique ou pathologique. Si elle est de nature physiologique, elle est généralement sans gravité. Elle peut être causée par une fièvre, un effort physique important ou un état de stress, et ne nécessite pas de traitement particulier. En revanche, une albuminurie d’origine pathologique peut s’avérer plus ou moins sérieuse. Elle peut être causée par :

 

  • une insuffisance rénale ;
  • une polykytose rénale ;
  • une intoxication médicamenteuse ;
  • une intoxication aux métaux lourds,
  • une hypertension artérielle ;
  • une infection urinaire.

 

Toutefois, le diabète en est souvent à l’origine. La concentration d’albumine dans les urines témoigne souvent d’un dysfonctionnement des reins causé par un diabète mal équilibré par les traitements.

 

L’albuminurie pendant la grossesse

 

Un taux élevé d’albumine lors d’une grossesse est un cas particulier. En effet, cela peut être le symptôme d’une toxémie gravidique, une complication rénale qui peut se révéler grave pour la mère comme pour l’enfant si elle n’est pas prise en charge à temps. Elle est causée par une mauvaise vascularisation du placenta, qui sécrète ainsi des substances nocives pour des vaisseaux sanguins. Elle s’accompagne d’hypertension et d’œdème du visage, des pieds des mains et des chevilles, à partir du cinquième mois de grossesse dans la plupart des cas. Cette maladie empêchant de bons échanges entre la maman et le fœtus, elle peut causer un retard de croissance, un hématome rétroplacentaire, ou encore un accouchement prématuré. Cette pathologie peut toutefois être traitée si elle est détectée suffisamment tôt, ce qui est généralement le cas en France. Heureusement, les examens urinaires sont pratiqués tous les mois au cours d’une grossesse, ce qui permet de la détecter rapidement.

 

Comment éviter une protéinurie ?

 

Pour éviter cette pathologie, il est essentiel de prendre soin de ses reins. Pour cela, il faut commencer par boire une quantité d’eau suffisante tous les jours. Pour maintenir vos reins (et tout votre corps) en bonne santé, nous vous conseillons de consommer un litre et demi d’eau par jour, réparti sur une journée entière.  Ensuite, il faut également veiller à avoir une alimentation variée et équilibrée. Les excès de sel et de tabac peuvent s’avérer nocifs pour les reins. En outre, nous vous recommandons d’éviter d’avoir trop souvent recours à l’automédicamentation et de vous méfier des régimes hyper protéinés.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *