Stimulateur cardiaque : que faut-il savoir ?

Encore appelé pacemaker ou pile cardiaque, le stimulateur cardiaque est un dispositif médical qu’on implante dans l’organisme pour stimuler les muscles cardiaques afin de contrôler les battements et rythmes cardiaques.

En cas d’échec de traitement médicamenteux, l’implantation de pacemaker permet de traiter avec efficacité les arythmies ou battements cardiaques irréguliers afin de rétablir le rythme cardiaque normal.

Stimulateur cardiaque : que faut-il savoir ?

Composition et mode d’implantation de la pile cardiaque

Le pacemaker est essentiellement composé de deux éléments à connaître : les électrodes et le générateur d’impulsion électrique.

  • Le générateur d’impulsion électrique

Le générateur d’impulsion électrique ou stimulateur cardiaque est composé d’un ensemble de circuits électroniques capables de produire des impulsions et signaux électriques.

  • Les électrodes

Composé de fil électrique assorti d’électrode aux extrémités, les électrodes ou sondes sont reliées au générateur d’impulsion pour transmettre les signaux émis par ce dernier au cœur ou muscle cardiaque.

Généralement effectuée sous anesthésie locale, la pose de stimulateur cardiaque peut prendre environ une heure.

La pose de pacemaker

Avant l’intervention

La pose de stimulateur cardiaque est une intervention qui nécessite une préparation rigoureuse. Prévue un bon moment à l’avance (une semaine), vous devez subir un certain nombre d’examens médicaux (électrocardiogramme, analyses d’urine et de sang par exemple) avant d’être déclaré apte pour l’intervention. En plus des examens médicaux, votre médecin vous informera sur les risques et bienfaits liés à la pose de pile cardiaque, vous fera remplir et signer un formulaire de consentement puis vous interrogera sur certains points cruciaux à savoir :

  • Les maux majeurs dont vous avez souffert auparavant (réaction à l’iode, à un agent de contraste, réactions allergiques)
  • L’asthme
  • Les médicaments auxquels vous êtes allergique
  • Les problèmes hémorragiques
  • Le diabète et les maux rénaux
  • Votre état de santé actuel.

Pendant l’intervention

L’implantation du stimulateur cardiaque se déroule généralement en deux grandes phases : le positionnement d’électrode endocavitaire et le positionnement d’électrode épicardique.

  • Le positionnement d’électrode endocavitaire

C’est l’intervention la plus courante au cours de la pose d’un pacemaker et elle ne nécessite pas d’anesthésie générale (seules les zones impliquées dans l’intervention comme le haut du thorax sont anesthésiées). Pour commencer, on introduit un cathéter (tube souple et mince) dans l’un de vos vaisseaux sanguins. Ce tube est ensuite envoyé dans le cœur grâce au fluoroscope pour permettre la fixation des électrodes sur la paroi interne de votre cœur. Étant dans un état conscient, il vous sera demandé de tousser ou prendre de profondes respirations pour la vérification du positionnement des électrodes avant de les brancher au générateur d’impulsions. Le générateur d’impulsions sera glissé au niveau d’une partie supérieure de votre abdomen. Vous ressentirez alors une légère pression.

  • Le positionnement d’électrode épicardique

Contrairement au positionnement d’électrode endocavitaire, le positionnement d’électrode épicardique se fait sous anesthésie générale. Pour cette intervention, les électrodes sont placées à la surface du cœur et le générateur d’impulsion en haut de l’abdomen.

Observations et conduite à tenir après l’intervention

À l’issue de l’opération, vous serez conduit en salle de réveil. Vous ressentirez certaines douleurs au niveau du site d’implantation, mais elles seront vite soulagées par le temps ou avec des analgésiques. Le temps que vous passerez encore à l’hôpital dépendra alors de votre état de santé et du type d’intervention que vous avez subie.

Vous ne ressortirez pas indemne de l’intervention, la présence de quelques ecchymoses sera donc normale. Toutefois, contactez immédiatement votre médecin si vous avez des douleurs accrues, saignements, enflure ou tout autre malaise du même ordre. À mesure que le temps s’écoulera, vous remarquerez que vous irez de mieux en mieux au point même d’oublier que vous portez un stimulateur cardiaque.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *