Innastudio.com » Santé » Symptôme sclérose en plaque : causes et facteurs de risque

Symptôme sclérose en plaque : causes et facteurs de risque

Par Camille Roche le 16 octobre 2018

La sclérose en plaques (SP) est une maladie potentiellement invalidante du cerveau et de la moelle épinière (système nerveux central). Lorsque vous êtes atteint de sclérose en plaque, le système immunitaire s’attaque à la gaine protectrice (myéline) qui recouvre les fibres nerveuses et cause des problèmes de communication entre votre cerveau et le reste de votre corps. Éventuellement, la maladie peut entraîner une détérioration des nerfs ou des lésions permanentes.

Les signes et symptômes de la SEP varient considérablement et dépendent de l’importance des lésions nerveuses et des nerfs touchés. Certaines personnes atteintes de sclérose en plaques grave peuvent perdre la capacité de marcher de façon autonome ou ne plus marcher du tout, tandis que d’autres peuvent connaître de longues périodes de rémission sans présenter de nouveaux symptômes.

Il n’existe aucun remède contre la sclérose en plaques connu à ce jour. Cependant, les traitements peuvent aider à accélérer la guérison des crises, à modifier l’évolution de la maladie et à gérer les symptômes.

Symptôme sclérose en plaque

Symptômes de la sclérose en plaque

Les signes et symptômes de la sclérose en plaques peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre et au cours de la maladie, selon l’emplacement des fibres nerveuses touchées. Ils peuvent se manifester par :

  • Un engourdissement ou faiblesse d’un ou de plusieurs membres qui se localise habituellement d’un seul côté de votre corps ou aux jambes et au tronc.
  • Perte partielle ou totale de la vision, habituellement d’un œil à la fois, souvent accompagnée de douleur pendant les mouvements oculaires.
  • Vision double prolongée
  • Picotements ou douleurs dans certaines parties du corps
  • Sensations de chocs électriques qui se produisent lors de certains mouvements du cou, en particulier lorsqu’on plie le cou vers l’avant (signe de Lhermitte).
  • Tremblements, manque de coordination ou démarche instable
  • Troubles de l’élocution
  • Fatigue
  • Étourdissements
  • Problèmes de fonction intestinale et vésicale

Consultez un médecin si vous éprouvez l’un des symptômes ci-dessus pour des raisons inconnues.

Causes de la sclérose en plaque

La cause de la sclérose en plaques est inconnue. Elle est considérée comme une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire de l’organisme attaque ses propres tissus. Dans le cas de la SP, ce dysfonctionnement du système immunitaire détruit la myéline (la substance grasse qui enrobe et protège les fibres nerveuses du cerveau et de la moelle épinière).

La myéline peut être comparée au revêtement isolant des fils électriques. Lorsque la myéline protectrice est endommagée et que les fibres nerveuses sont exposées, les messages qui circulent le long de ce nerf peuvent être ralentis ou bloqués. Le nerf peut aussi s’endommager lui-même.

Les facteurs de risque

Ces facteurs peuvent augmenter votre risque de développer la sclérose en plaques :

  • L’âge : La SP peut survenir à tout âge, mais elle touche le plus souvent les personnes âgées de 15 à 60 ans.
  • Le sexe : Les femmes sont environ deux fois plus susceptibles de développer la SP que les hommes.
  • Antécédents familiaux : Si l’un de vos parents ou l’un de vos frères et sœurs a eu la SP, vous avez plus de risque de développer la maladie.
  • Certaines infections : Divers virus ont été associés à la SP, dont Epstein-Barr, le virus qui cause la mononucléose infectieuse.
  • Le climat : La SP est beaucoup plus fréquente dans les pays au climat tempéré, notamment au Canada, dans le nord des États-Unis, en Nouvelle-Zélande, dans le sud-est de l’Australie et en Europe.
  • Certaines maladies auto-immunes : Vous avez un risque légèrement plus élevé de développer la SP si vous avez une maladie thyroïdienne, un diabète de type 1 ou une maladie inflammatoire de l’intestin.
  • Fumer : Les fumeurs qui présentent un premier épisode de symptômes pouvant faire penser à la SP sont plus susceptibles que les non-fumeurs de développer un deuxième épisode qui confirme une forme cyclique de SP.
Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...