Testicule qui remonte : causes, symptômes et traitement

Encore appelé testicule remonté, le testicule ascenseur est une anomalie fœtale de l’appareil génital masculin résultant d’un défaut de migration de l’un (unilatérale) ou des deux testicules (bilatérale), de l’abdomen vers les bourses pendant la grossesse. Le diagnostic se fait par la palpation des bourses. Le traitement est chirurgical afin de faire descendre le(s) testicule(s) dans la bourse. Voici tout ce que vous ignorez peut-être de l’ascension des testicules.

Testicule qui remonte : causes, symptômes et traitement

Qu’est-ce qu’un testicule ascenseur ?

On parle de testicules ascenseurs lorsque le testicule est tantôt en position normale dans le scrotum, tantôt en position inguinale (entre l’abdomen et le scrotum). Ce dérèglement hormonal touche très souvent un seul testicule. Mais dans de rares cas, il peut aussi atteindre les deux testicules. En réalité, pendant que l’enfant se développe au cours de la grossesse, les testicules se forment dans la cavité abdominale et descendent progressivement dans les bourses en empruntant le canal inguinal (qui relie la cavité abdominale et les bourses). Mais lorsqu’une anomalie bouleverse ce cycle, le testicule touché n’arrive plus à adopter la position appropriée.

La maladie du testicule ascenseur survient chez 4 % des enfants nés à terme et chez 90 % des enfants prématurés. Dans la plupart des cas, le testicule remonté descend de manière intermittente dans sa position normale à la puberté. Mais chez certains patients, le mal persiste, même après la puberté.

Les causes du testicule ascenseur

Les causes précises du testicule ascenseur restent encore inconnues jusqu’à ce jour, même si l’hypothèse la plus probable est une anomalie génétique ou hormonale qui survient au cours de la grossesse. En effet, au nombre des facteurs susceptibles d’augmenter le risque de testicule remonté à la naissance, on peut évoquer :

  • Une mauvaise irrigation artérielle ;
  • Une compression engendrée par une hernie ;
  • La naissance par le siège, la prématurité, ou le faible poids à la naissance ;
  • Les anomalies génétiques, par exemple l’existence de malformations génitales chez le père ou la mère et qui peuvent entraîner des mutations chez l’enfant ;
  • Le syndrome de dysgénésie testiculaire, résultant de l’action des perturbateurs endocriniens tels que les pesticides, les polluants, les parabènes et les phtalates, etc.

Par ailleurs, le testicule ascenseur chez les adultes peut, en plus des causes ci-dessus citées, être lié à la présence de fibres musculaires provenant de la paroi abdominale qui s’enlisent autour du cordon testiculaire.

Symptômes du testicule ascenseur

Le testicule ascenseur est dans la plupart des cas asymptomatique. Cependant, s’il n’est pas remarqué et traité à temps, il peut entraîner :

  • Une infertilité chez les adultes : lorsque c’est un seul testicule qui est touché, le risque d’infirmité est de 5 %. En revanche, lorsque les deux sont atteints, ce risque est de 50 %.
  • Un cancer du testicule rare chez les adultes.
  • Une torsion du testicule.
  • Un traumatisme du testicule.
  • Des maux au ventre et au testicule.
  • Des douleurs abdominales.

Traitement du testicule remonté

Pour éviter des complications, le mal du testicule ascenseur doit être traité dans les 12 mois qui suivent la naissance. Ce traitement passe par une intervention chirurgicale appelée « orchidopexie ». Elle consiste à repositionner correctement le testicule et nécessite une anesthésie générale qui se déroule le plus souvent de manière ambulatoire.

L’objectif de l’opération est de libérer le cordon spermatique permettant de maintenir le testicule en position normale. Pour ce faire, le médecin réalise deux petites incisions, l’une au niveau de l’aine, l’autre du haut de la bourse. Ensuite, il localise le(s) testicule(s) remonté(s). Lorsque le testicule est localisé au niveau de l’abdomen, le médecin réalise une cœlioscopie afin de déterminer sa position, son état et sa forme (atrophiée ou non). Enfin, le chirurgien vérifie la taille et la consistance du testicule avant de le repositionner normalement. Toutefois, le médecin peut décider de retirer le testicule ascenseur lorsque, après diagnostic, ce dernier présente des anomalies.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *