Ventoline : un remède pour soulager les troubles asthmatiques

L’asthme chez le nourrisson est une maladie chronique qui se manifeste par des crises de dyspnée expiratoire sifflante, des douleurs thoraciques et éventuellement des quintes de toux. Il s’agit bien d’une urgence dont les crises récurrentes nécessitent à chaque fois un traitement rapide. Parmi les médicaments les plus employés pour traiter l’asthme, on distingue la Ventoline. Chez le bébé tout particulièrement, la Ventoline est prescrite pour soulager les symptômes présentés en cas d’asthme aigu et sévère. Ce médicament est disponible sous différentes marques et présentations.

Ventoline : un remède pour soulager les troubles asthmatiques

Présentation de la Ventoline

Le Ventoline 100 appartient à la classe de médicaments appelés bronchodilatateurs. Elle contient essentiellement du sulfate de salbutamol et est utilisé pour traiter l’asthme, la bronchite chronique ainsi que certaines anomalies respiratoires chez l’adulte et le bébé. Autorisé sur le marché depuis février 2001, ce médicament compte parmi ses principes actifs du sodium chlorure, du sulfurique acide et de l’eau purifiée. Il peut être prescrit seul ou en complément d’un traitement durable avec un ou plusieurs autres médicaments. La ventoline 100 g est présentée sous la forme d’un 1 flacon pressurisé de 200 doses aluminium avec valve doseuse et embout buccal. Son utilisation chez le nourrisson doit être toujours motivée par une ordonnance.

Comment utiliser la Ventoline ?

La Ventoline doit être administrée par voie orale ou intraveineuse. Mais elle est généralement prise sous forme d’inhalations pour obtenir un effet direct sur les cellules du muscle lisse bronchique. Chez le nourrisson, elle est administrée à raison de 50 à 150 microgrammes de salbutamol/kg (soit 0,1 à 0,3 ml/kg) sans toutefois dépasser 5 mg (4 unidoses de 2,5 ml) de salbutamol par nébulisation. Pour utiliser la Ventoline, secouez le flacon pressurisé, tenez-la verticalement et ajustez-la au niveau de votre bouche. Après une profonde expiration, portez-la à votre bouche ou à celle du bébé et appuyez sur l’inhalateur de façon à démarrer le passage du spray. Le mécanisme peut être renouvelé toutes les 20 à 30 minutes suivant les effets et dans la limite quotidienne.

Comment la Ventoline agit-elle ?

Si la Ventoline est utilisée dans le soulagement des bronchospasmes, on s’en sert également pour prévenir les crises d’asthme récurrentes. L’effet du médicament est immédiat et dure entre quatre et six heures. Il agit principalement pour dégager les voies respiratoires et permettre une meilleure oxygénation de l’organisme. Concrètement, son inhalation détend les muscles des parois des voies respiratoires pulmonaires.

Est-il possible d’acheter de la Ventoline sans ordonnance ?
La Ventoline figure sur la liste des médicaments contenant des composés vénéneux à un taux élevé. Elle est donc susceptible de provoquer des effets secondaires graves et durables. C’est pourquoi le médicament est disponible uniquement sur ordonnance. Pour se le procurer, il vous faut obtenir au préalable l’aval d’un médecin après un suivi médical dument constaté. Toutefois, il est parfaitement possible de se procurer de la Ventoline sans ordonnance sur de nombreux sites internet légaux et fiables après une consultation en ligne. La Ventoline est commercialisée au prix de 2,98 € et est remboursée à 65 % par la Sécurité Sociale.
Par ailleurs, même si la Ventoline est relativement bien supportée par l’organisme, il comporte un risque d’EIM (événement indésirable médicamenteux) surtout en cas de surdosage. Les effets secondaires dans ce cas sont entre autres :

  • Des troubles du sommeil ;
  • L’étourdissement ;
  • Des céphalées ;
  • La fatigue ;
  • L’irritation de la gorge ;
  • Des écoulements nasaux ;
  • Des palpitations…

Près de 1 % des personnes employant la Ventoline ont fait état de ces effets secondaires. Il vous faut donc faire preuve de prudence avec ce produit qui figure dans de la liste des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la santé.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *