Yoga femme enceinte : les bienfaits de cette pratique

Le yoga prénatal est un sport très recommandé pour les femmes enceintes. Si d’une façon générale le sport est reconnu pour ses bienfaits, le yoga présente des avantages en tant que sport doux durant la grossesse. Les professionnels de la santé le recommandent vivement, comme d’autres types d’activités sportives comme la marche ou la natation. Que faut-il savoir sur le yoga prénatal, et quelles sont les conditions à respecter pour une pratique correcte de cette activité.

Yoga femme enceinte

Les bienfaits du yoga pendant la grossesse

Opter pour la pratique d’un sport doux comme le yoga peut vous être d’une bonne aide au cours de la grossesse. Ce sport est reconnu pour :

  • Vous aider à gérer au mieux le changement hormonal au cours de la grossesse. Il permet de gérer les changements physiques et psychiques que subit la future maman au cours de ce bouleversement de tout son organisme ;
  • Le yoga aide à trouver facilement les bonnes postures et le bon équilibre au quotidien, et pendant l’accouchement ;
  • Cette activité sportive vous aidez à avoir une bonne maîtrise de votre périnée, à l’assouplir et à le préparer à l’accouchement ;
  • Pendant les séances de yoga, vous développer une bonne connaissance de différentes parties de votre corps qui est de plus en pleine modification ;
  • Le yoga permet de pratiquer des exercices très intéressants sur la respiration dans le but de canaliser ses efforts et de favoriser un accouchement harmonieux ;
  • Le yoga permet de développer l’endurance du corps et du mental, en préparation de l’accouchement. Il est aussi utile pendant les mois qui précèdent le jour j ;
  • Sur un plan mental, le yoga est un sport qui vous aide à gagner en confiance et à mieux gérer les réactions de votre corps.

Un sport prénatal doit pouvoir apporter tous ces avantages à la femme enceinte et la préparer de la meilleure manière. Que vous soyez confiante et forte, ou au contraire que vous n’ayez pas la moindre connaissance de votre corps, un sport doux comme le yoga peut vous être très bénéfique.

Les bienfaits du yoga prénatal pour l’organisme

En dehors de tous les effets de ce sport sur le mental et dans un objectif de préparation, le yoga est reconnu pour agir aussi sur plan physiologique ;

  • Ce sport est idéal si vous souhaitez activer la circulation sanguine dans l’ensemble du corps et permettre une bonne oxygénation de vos tissus cellulaires ;
  • Le yoga permet d’éviter les risques de diabète gestationnel ;
  • Il favorise un bon équilibre de votre système nerveux, permet à votre corps d’emmagasiner les endorphines et les hormones antidouleur qui vous aideront à vivre l’accouchement de la meilleure façon ;
  • Le yoga aide à vous libérer du stress, tonifie votre corps et assouplit les muscles du dos, ce qui est idéal pour vous préparer à prendre les bonnes positions pendant l’allaitement par exemple.

La pratique du yoga grossesse : jusqu’à combien de mois ?

Il est possible de pratiquer ce sport doux jusqu’au terme de la grossesse, lorsque celle-ci se déroule normalement. Bien sûr, un accompagnement d’un professionnel peut s’avérer très bénéfique au fur et à mesure de l’évolution de la grossesse, pour que les postures soient exécutées de la meilleure manière.

Pendant les séances de yoga enceinte, évitez dans tous les cas de forcer : les positions qui vous font du bien ne demanderont pas d’efforts intenses, et vous les sentirez naturellement. Prenez aussi soin de vous hydrater de façon convenable, comme pour tous les sports auxquels vous pourriez vous adonner.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *