Point G : comment le situer et le stimuler chez la femme ?

Logiquement, vous auriez déjà entendu parler nombre de fois du fameux point G. C’est une zone située dans le vagin, et qui procure d’intenses plaisirs lorsqu’elle est stimulée. Mais où se situe concrètement ce point G, et comment le stimuler pour atteindre le septième ciel ? Nous vous disons tout dans cet article.

Point G : comment le situer et le stimuler chez la femme ?

Pourquoi parle-t-on de point G ?

D’entrée, il serait normal de commencer par se demander la raison pour laquelle ce point est désigné par la lettre G. En fait, cette zone est baptisée ainsi en hommage au gynécologue allemand Ernst Gräfenberg, auteur de plusieurs recherches sur la fonction de l’urètre dans l’orgasme féminin. À l’issue de ces travaux en 1947, il a fini par situer sur la paroi antérieure du vagin une zone extrêmement sensible qui conduit à l’extase lorsqu’elle est stimulée.

Où se trouve précisément le point de Gräfenberg ?

Comme nous avons commencé par le dire, le point G est localisé sur la paroi antérieure du vagin (à mi-distance entre l’entrée du vagin et le fond). En réalité, le situer avec précision serait un peu compliqué, du fait que chaque femme est différente. Toutefois, retenez que selon les estimations, elle se trouve à environ 4 cm à l’entrée du vagin, du côté de l’abdomen.

Comment trouver son point G ?

Pour mettre la main sur cette mystérieuse zone du vagin, vous pouvez employer certaines méthodes simples et pratiques. En effet, avec un spéculum en plastique (disponible en pharmacie) vous pouvez observer à l’œil le point G. De même, un miroir et une excellente source de lumière pourront faire l’affaire. Par contre, si vous souhaitez y aller avec votre doigt :

  • Allongez-vous sur le dos ;
  • Assurez-vous d’être bien excitée, et introduisez un doigt à l’intérieur de votre vagin ;
  • Recourbez-le vers le haut jusqu’à atteindre la paroi supérieure de ce dernier ;
  • Le point G se trouve à 4 cm du vagin. Au toucher, il est moins doux, voire âpre.

On ne le répétera jamais assez, toutes les femmes sont différentes. Alors, ne pensez pas que parce qu’une femme est sensible au point G, une autre devrait également l’être. Non ! Certaines femmes peuvent ne pas manifester de plaisir lorsque vous leur stimulez le point de Gräfenberg. Cela ne veut pas dire qu’elles n’en ont pas, loin de là, juste qu’elles n’en sont pas sensibles. Et surtout, retenez que cela ne pose aucun problème !

Comment stimuler agréablement le point G ?

On peut stimuler le point G en employant diverses manières. En effet, en dehors du doigt, il existe des positions sexuelles qui permettent d’y arriver plus facilement. On fait allusion notamment à la position amazone (la femme, contrôlant le mouvement, est assise sur l’homme allongé), l’Andromaque (assis face à face, la femme au-dessus), la levrette (l’homme derrière la femme) et la position missionnaire (version jambe en l’air).

Et si vous n’arrivez pas à localiser le point G de votre conjointe ?

Certaines femmes se montrent particulièrement insensibles à la stimulation du point G. Alors, si votre conjointe ne ressent rien de spécial dans la zone indiquée, certainement qu’elle n’y est pas sensible. Toutefois, vous pouvez réitérer nombre de fois en alternant les différentes manières de stimulation. Pour être sûr que l’avez enfin repéré, exercez de la pression sur la zone. Si votre conjointe exprime une sensation semblable à celle d’une volonté d’uriner, c’est la preuve que vous avez bel et bien mis la main sur son point G. Ce dernier étant à l’arrière de l’urètre, provoque chez certaines femmes cette envie d’uriner lorsqu’il subit une forte pression. Si elle ne manifeste rien par contre, alors, c’est confirmé ! Elle n’est pas sensible au point G.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *