Retarder l’éjaculation : comment procéder ?

Si vite éjaculer relève de la programmation génétique des hommes, il faut relever que le désir de la femme moderne, d’exercer pleinement son droit à une sexualité réorientée vers un plaisir personnel et partagé, a foncièrement impacté la psychologie masculine.

Éjaculer précocement est donc devenu une hantise, et a été érigé au titre de trouble sexuel, auquel des solutions existent, fort heureusement, pour le bon plaisir des couples.

Si vous ambitionnez de mieux comprendre le phénomène de l’éjaculation précoce, mais surtout de connaitre des solutions pour retenir, aussi longtemps que possible, une éjaculation. Voici ce qu’il vous faut savoir !

Retarder l’éjaculation

L’éjaculation précoce, qu’est-ce que c’est ?

Êtes-vous enclin à vous libérer dès lors que vous pénétrez votre partenaire ? Arrivez-vous à ne tenir que quelques secondes ou plutôt quelques minutes tout au plus ? Vous est-il arrivé d’éjaculer, en pleins préliminaires, sans le souhaiter ? Si vous avez répondu « oui » à l’une de ces questions, sans doute souffrez-vous d’éjaculation précoce.

Ce trouble, peut se définir comme un manque de contrôle, de l’homme, sur le moment de l’éjaculation. Il s’en déduit qu’une éjaculation, à la suite d’une pénétration brève, n’est pas précoce, tant qu’elle est planifiée ainsi. Le trouble, en lui-même, découle de l’incapacité de l’homme à décider du moment propice pour éjaculer.

Quelles sont les causes de l’éjaculation précoce ?

Les raisons pour lesquelles certains hommes ne parviennent pas à retarder leur éjaculation sont de deux ordres : celles de nature physiologique et celles dites psychologiques.

En effet, dans la première catégorie de raisons, il faut rechercher des causes telle une infection ayant entrainé une inflammation de l’urètre, une faible sensibilité des récepteurs de sérotonine, ou encore une inactivité totale, sur longue période, du pénis. Ce dernier, n’étant plus habitué au contact du vagin, subira une excitation élevée, à un point où le cerveau passera précocement l’ordre de l’éjaculation.

Dans la seconde catégorie de facteurs, nous y retrouvons le stress, dû au premier rapport sexuel, la peur de ne pas être à la hauteur de la fougue d’une nouvelle partenaire, le trop grand désir de performance sexuelle et la fatigue.

Comment faire pour retarder l’éjaculation

Comme évoqué plus haut, il est tout à fait naturel, pour un homme, de ne pas retenir très longtemps son éjaculation. D’ailleurs, des études ont démontré que l’orgasme masculin peut jouir au bout de 5 min, tandis que celui de la femme peut mettre jusqu’à 1 h. La conséquence est que l’homme doit travailler sur son excitation, afin de retarder son éjaculation.

Pour ce faire, de nombreuses techniques, à exécuter seul ou à deux, sont proposées.

  • Se masturber : ça commence par là et c’est capital. Retarder son éjaculation revient, avant tout, à mieux connaître son corps et à maitriser la vague du désir sexuel. En prenant l’habitude de se masturber, il faut mettre l’accent sur le contrôle de son pénis et de la montée de désir. Alors, messieurs, évitez dorénavant les séances à la va-vite. Privilégiez plutôt des séances lascives, durant lesquelles vous retardez constamment l’éjaculation.
  • Apprendre à se détendre : cela est également capital pour mieux gérer la pression du désir. Habituez-vous, seul, à reproduire des exercices de profonde relaxation. Ils devront être reproduits, en plein coït, si vous sentez avoir atteint le point culminant
  • Entraînez-vous, avec votre partenaire, à retenir votre éjaculation, en privilégiant la pénétration sans grands mouvements ou encore la masturbation réciproque. Ceci, lui permettra également de mieux s’approprier les réactions de votre corps, afin de vous aider à retarder l’éjaculation.
  • N’hésitez pas à céder le contrôle pour relâcher la pression, si elle devient trop forte.
  • Faites recours à un plan de maitrise chaque fois que vous souhaitez retenir votre éjaculation. Il est assez simple et implique, pour vous, lorsque le désir devient trop intense, de suspendre tout mouvement, de retirer partiellement ou totalement votre pénis, puis de contracter les muscles des fesses, et du périnée pour empêcher la sortie du sperme.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *