Test de fertilité chez la femme : que savoir ?

Pour beaucoup de personnes, le fait d’avoir un bébé est une grâce. Mais il ne suffit pas d’avoir envie d’un bébé, mais en être capable. En effet, l’organisme de l’homme ou de la femme doit être capable de procréer. Les organes génitaux ne doivent pas seulement donner du plaisir sensuel, mais ils doivent être également en mesure de reproduire de nouvelles cellules souches à partir de la fécondation entre un spermatozoïde et un ovule. Y a-t-il des moyens efficaces pour vérifier sa fertilité ? S’agissant de la femme spécifiquement, cet article essaiera de donner quelques éléments de réponses quant à la façon de déterminer sa fertilité ou son infertilité.

Test de fertilité chez la femme : que savoir ?

Les tests d’ovulation chez la femme

De nombreux tests d’ovulation ont été développés par plusieurs laboratoires pharmaceutiques, chacun suivant sa propre ligne. Ce test, exclusivement dédié aux femmes, a pour but de détecter le moment propice à la conception c’est-à-dire celle de l’ovulation. Il prend en compte le taux d’hormone lutéinisante (LH) contenu dans l’urine pour évaluer le bon moment de la conception. En effet, l’organisme libère une grande quantité de cette hormone 24 à 36 h avant l’ovulation et stimule dans le même temps la femme à avoir des rapports sexuels. Lorsque le résultat de ce test est positif, le couple devra alors avoir des rapports sexuels dans les 48 h qui suivent.

Toutefois, bien que ce test d’ovulation permette de savoir le bon moment pour concevoir, il ne donne aucune indication quant à la qualité de l’ovule.

L’examen gynécologique

Cet examen, réalisé par un médecin gynécologue, permet de déceler d’éventuelles anomalies anatomiques ou une infection au niveau de l’organe génital de la femme. Le médecin procède la plupart du temps à un toucher vaginal, un frottis vaginal ou un examen au spéculum.

Le bilan hormonal

Plusieurs hormones influencent la fertilité de la femme. De toutes, la progestérone et l’œstrogène occupent une place de choix. Ainsi, lors des tests de détection de la fertilité chez la femme, il est recommandé de faire des prises de sang à différents moments du cycle féminin (avant, pendant et après l’ovulation). Cela permet de déterminer d’éventuelles fluctuations anormales de ces hormones qui pourraient expliquer une problématique vis-à-vis de la fertilité de la femme.

Les hormones de la glande thyroïdienne à savoir FSH, LH et TSH sont également concernées, car elles ont également un impact sur la capacité de reproduction de la femme.

L’échographie pelvienne

C’est un test échographique réalisé sur le ventre de la femme afin de visualiser la structure de son appareil reproducteur et d’y découvrir d’éventuelles anomalies. Cet examen permet de voir par exemple des ovaires polykystiques (hypertrophie des ovaires, suivi de présence de kystes en périphérie) pouvant être à la base des bouleversements hormonaux.

Quelques rappels importants pour une fécondité sûre

Malgré l’évolution de la science, il existe des facteurs encore méconnus qui sont à la base de l’infécondité de la femme. Toutefois, certains sont très bien cernés.

Chez la femme, il faut :

  • Une ovulation régulière et de bonne qualité ;
  • Des trompes perméables ;
  • Une glaire cervicale de bonne qualité ;
  • Un appareil génital en état, permettant les rapports sexuels complets. Le contact entre les spermatozoïdes et la glaire doit être effectif ;
  • Une muqueuse utérine réceptive.

De même chez l’homme, il faut :

  • Un testicule normal et en bon état ;
  • Une sécrétion qualitative de FSH et de la testostérone ;
  • Une prostate et des vésicules séminales en bon état ;
  • Un liquide séminal de bonne qualité ;
  • L’absence d’anomalies au niveau de l’épididyme, des canaux déférents et des canaux éjaculateurs ;
  • Un défaut ou une anomalie de l’éjaculation (éjaculation rétrograde).

Chez le couple, il faut des rapports sexuels complets, à intervalles assez rapprochés pour que l’un d’entre eux intervienne dans la période de fécondabilité de la femme.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *