Faire pousser un avocat n’est pas si difficile

Innastudio.com » Jardinage » Faire pousser un avocat n’est pas si difficile

Vous avez sans doute effectué maintes tentatives pour obtenir cette petite plante. Votre voisin a pourtant réussi à chaque fois, mais il ne veut pas vous transmettre son astuce pour faire pousser un avocat. Nous avons épluché le Web pour tenter de vous renseigner et nous avons quelques techniques à vous partager.

Un peu de préparation s’impose

Certains estiment que pour faire pousser avocat, il suffit de le plonger dans l’eau et d’attendre que les germes apparaissent. Malheureusement, c’est utopique, car l’environnement est particulièrement important. Vous devez donc réunir toutes les conditions pour que ce noyau se transforme rapidement. Si vous êtes très assidu dans cet atelier de jardinage, vous obtiendrez peut-être un avocatier dont la taille maximale atteint 20 mètres et il a une durée de vie de 70 ans.

  • Les premiers avocats apparaissent 4 ans après la plantation, vous devez donc être patient, mais il est possible d’embellir sa demeure avec cette petite plante.
  • Le sol doit être bien drainé, ajoutez dans le fond de votre pot des billes d’argile.
  • La terre sableuse ou sablo-argileuse est aussi la bienvenue.
  • Vous pouvez obtenir un avocatier en pot, uniquement si le noyau passe tous les tests de sélection.
  • Il doit être parfaitement lisse, il ne doit pas avoir été abîmé pendant la découpe et il est conseillé d’opter pour une version bio.
  • Généralement, avec un avocat qui a subi quelques traitements chimiques et un passage dans un congélateur par exemple, il sera impossible d’obtenir une belle plante.
  • Passez-le sous l’eau en enlevant la chair et trempez-le dans une eau à 40 degrés pendant 30 minutes.
  • Positionnez-le ensuite au soleil, mais pour faire germer un avocat, il doit être dans un lieu sec et aéré.

Tentez d’obtenir des germes

La fameuse technique que les internautes partagent est au rendez-vous, mais le résultat n’est jamais celui escompté, car ils évincent la préparation du noyau. Plantez donc trois allumettes pour qu’il puisse être posé sur un verre, mais il ne doit jamais être en contact avec les parois. Le côté le plus pointu doit être dirigé vers le haut et ajoutez de l’eau pour immerger uniquement la partie inférieure.

Certains adeptes du jardinage réussissent à obtenir rapidement des germes en positionnant un coton imbibé d’eau dans le fond du verre. Il est impératif de changer l’eau régulièrement pour qu’il puisse se nourrir. Lorsque les racines ont atteint près de deux centimètres, vous avez réussi à faire germer un noyau d’avocat, mais vous ne savez pas encore comment faire pousser un noyau d’avocat. A ce stade, les feuilles sont absentes et vous possédez toujours un vulgaire noyau.

C’est l’heure de la plantation dans un pot

Prenez un bon terreau et ajoutez des billes d’argile pour que le drainage soit parfait. C’est très. Important pour faire pousser noyau avocat. Vous devez l’arroser très régulièrement, car il apprécie les zones humides, mais ne le noyez pas pour autant, c’est contre-productif. Dès que les premières pousses apparaissent, vous pouvez vous vanter de faire pousser un noyau d’avocat et réduisez à ce stade les arrosages.

  • Positionnez votre avocatier au soleil, car il apprécie grandement la chaleur.
  • Evitez de le sortir après l’été, car il n’aime pas les gelées.
  • Plus votre arbre prend de l’ampleur, moins il a besoin d’eau.
  • Si vous avez la main lourde sur la quantité d’eau, il suffit de regarder les feuilles. Lorsqu’elles sont jaunes, il faut réduire la fréquence.
  • Vous savez désormais comment faire pousser un avocat, mais sachez qu’il est inutile de le tailler.

Lorsque votre avocatier aura atteint 30 cm, vous pouvez le pincer au niveau de sa tête uniquement si vous choisissez un pot. Il faudra ensuite patienter pendant 4 ans pour envisager une récolte, voire le double pour certaines espèces. Dans certains cas de figure, les premiers avocats ne sont pas au rendez-vous avant une dizaine d’années. Vous misez donc davantage sur son côté décoratif.

Faire germer un avocat, c’est tout un art

Vous vous en êtes sans aucun doute rendu compte, faire pousser un avocat n’est pas une mince affaire, il n’est pas rare que cela ne prenne pas et il faudra recommencer encore et encore, en espérant réussir à faire pousser cette magnifique plante dans votre potager. Le conseil de la rédaction pour réussir à faire pousser avocat, c’est de comprendre le fonctionnement d’un avocatier, et d’essayer d’analyser les différentes étapes du développement de ce dernier, de l’étape où c’est un germe (voir comment faire germer un avocat plus haut) jusqu’à ce qu’il se transforme en grand arbre. On vous fait une synthèse ci-dessous de tout ce qu’il y a à savoir sur les avocatiers qui vous permettront de faire germer noyau avocat.

La première étape de la vie d’un avocatier qu’il est important de comprendre, et la plus importante, c’est la fructification. Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est l’étape qui permet la formation du fruit sur l’arbre et donc celle qui nous intéresse le plus. Pour réussir une telle prouesse, il faut d’abord comprendre son fonctionnement, comme on vous le disait quelques lignes plus haut. Il faut savoir qu’à la base, la fructification de l’avocatier peut se faire de manière totalement autonome car chaque fleur de l’arbre a une propriété unisexe. Elle s’ouvre une première fois en tant que femelle, puis une seconde fois en tant que mal. Cela permet ainsi la bonne pollinisation de la plante. Bien que le procédé peut être fait de manière autonome, il est conseillé pour de plus grandes chances de réussite, d’avoir plusieurs plans d’avocatiers et ainsi maximiser les chances de faire pousser noyau avocat.

La seconde étape à comprendre de la vie de l’avocatier, c’est celle de son développement. En effet, le développement d’un avocatier demande beaucoup d’attention de la part de son jardinier. Il doit être planté en plein soleil pour avoir les meilleures chances de grandir et ça pousse doit être surveillée pour s’assurer qu’il est suffisamment arrosé et nourri en sels minéraux. Le sol doit être régulièrement labouré pour permettre cela. La meilleure terre pour l’avocatier est bien évidemment la terre sableuse. Un bon signe de la santé d’un avocatier, ce sont ses feuilles ! Si ces dernières sont brunes ou noires sur les pointes, c’est qu’il ne va pas bien et les raisons à ça sont diverses. On vous en cite quelques unes ci-dessous :

  • Anthracnose, sorte de rhume si l’on veut le présenter ainsi, qui touche les arbres particulièrement lors des périodes froides de l’année,
  • Un air trop sec ou au contraire beaucoup trop humide. Pour y remédier, on vous conseille de jeter un œil au taux d’hygrométrie de votre maison et de le régler en conséquence,
  • La vieillesse, tout bêtement, qui pousse les feuilles à mourir pour tomber et laisser place à de nouvelles feuilles verdoyantes et pleines de vie,
  • Un changement brusque de la température de votre intérieur (utilisation d’une clim par exemple).

Quand peut-on cueillir les avocats ?

Vous vous demandez quand vous aurez le droit de cueillir vos avocats ? Et bien, dès que ces derniers seront bien durs et frais, vu qu’ils ne mûrissent pas sur l’arbre.

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...