Apple : récapitulatif des dernières semaines

En termes d’actualités, les nouveautés ne manquent jamais surtout lorsqu’elles concernent la marque Apple. À tout moment, de nombreuses informations sur la célèbre entreprise électronique animent la toile. Ne ratez donc rien de l’actualité du moment et découvrez avec nous les plus chaudes.

Apple : récapitulatif des dernières semaines

Des puces ARM à la place de Intel dans les Mac à l’horizon 2020

Pour satisfaire ses millions d’utilisateurs, Apple ne cesse d’innover et d’apporter des nouveautés à ses appareils. Désormais, c’est l’ensemble des ordinateurs Mac de la firme qui subira de sérieuses modifications d’ici deux ans. En effet, la marque à la pomme prévoit d’équiper ses Mac avec des processeurs ARM dès 2020. Ils viendraient donc remplacer l’entreprise Intel à laquelle Apple faisait précédemment appel. En délaissant les produits du géant de Santa Clara, Apple se contentera désormais de sa propre ligne de puces. Selon l’analyste Ming-Chi Kuo, la Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) sera l’un des grands bénéficiaires de ce changement, car il reste le fournisseur exclusif des puces la série A. Apple espère donc accroître la vitesse et les performances de son terminal sur les ordinateurs, en leur garantissant un processeur doté d’une grande capacité de traitement et de gestion des fonctions annexes. Avec les puces ARM, la marque à la pomme peut désormais fonctionner à son propre rythme, synchroniser le développement des processeurs avec ses nouveaux appareils et assurer une meilleure qualité pour ses produits. Selon nos sources, les nouveautés se remarqueront d’abord sur les MacBook issus de l’entreprise taïwanaise Pegatron avant d’apparaître sur les modèles de bureau iMac et Mac Pro.

Amazon accueille bientôt l’iPhone XS et l’iPhone XR

En préparation des fêtes de fin d’année, Apple et la célèbre entreprise de e-commerce sont parvenus à un accord pour la mise en vente de certains produits Apple. L’iPad Pro, l’iPhone XS, l’iPhone XR et l’Apple Watch Series 4 sont les principaux appareils concernés par ce contrat signé le vendredi dernier entre les deux géants américains. Désormais, vous pourrez accéder à l’ensemble de ces produits (smartphones et objets connectés) depuis Amazon. Avec cette nouveauté, les utilisateurs américains, britanniques, français, allemands, italiens, espagnols, japonais et indiens pourront se procurer leurs différents gadgets depuis la plateforme d’e-commerce en quelques clics. Voici les changements collatéraux qu’entraîne cet accord :

  • Les appareils Apple disponibles sur Amazon ne seront plus vendus par des distributeurs tiers qui proposaient des produits neufs et d’occasion ;
  • À partir du 4 janvier 2019, tous les revendeurs devront recevoir l’autorisation d’Apple avant de commercialiser des iPhone, iPad, Apple Watch, Mac ou autre sur Amazon ;
  • Tous les autres distributeurs non agréés seront bannis de la plateforme d’e-commerce Amazon ;
  • Toutes les petites entreprises qui réparaient ou reconditionnaient des produits Apple disparaîtront peu à peu ;
  • Une lutte contre la contrefaçon va s’enclencher et de nouvelles règles strictes s’imposeront aux partenaires et à leurs activités ;
  • Un rapprochement bénéfique a eu lieu entre les deux puissances technologiques qui s’entendaient mal par le passé.

Les sanctions tombent sur Apple et Samsung

Après de nombreux mois d’enquêtes sur des suspicions d’obsolescence programmée d’Apple et de Samsung, l’instance italienne a rendu son verdict. Elle impose à Apple une amende de près de 10 millions d’euros et devient ainsi la première institution à se prononcer. En effet, depuis quelque temps, l’antitrust chargé de garantir la concurrence en Italie avait ouvert une enquête pour obsolescence programmée. De quoi accuse-t-on la firme de Cupertino ? Selon nos sources, elle a fait preuve de pratiques commerciales malhonnêtes. De façon plus explicite, Apple a installé des mises à jour de logiciels sur des téléphones qui ont entraîné de sérieux dysfonctionnements et la réduction considérable des performances. De plus, il a poussé les utilisateurs de l’iPhone 6 à installer un système opérationnel développé pour l’iPhone 7. Ceci a malheureusement causé des problèmes au niveau du fonctionnement des appareils. Pour sa défense, le géant américain affirme que la mise à jour en question visait à rendre les tâches quotidiennes sur un iPhone ou un iPad plus rapides et plus réactives.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *