Innastudio.com » Apple » Apple a-t-elle vraiment bridé les réparations tierces sur les MacBook Pro et les iMac Pro ?

Apple a-t-elle vraiment bridé les réparations tierces sur les MacBook Pro et les iMac Pro ?

Par Camille Roche le 10 octobre 2018

La firme californienne vient de distribuer auprès de ses partenaires un document qui détaille la procédure à suivre désormais pour réparer certains de ses produits. Dans ce mémento, Apple souligne clairement que tout appareil, dont la réparation ne respecte pas la procédure normale, sera bloqué. Cette précision a suscité de vives réactions chez les utilisateurs qui considèrent cette mesure comme un moyen pour le géant américain de les obliger à acheter de nouveaux produits. Qu’en est-il vraiment ? Retour sur la question dans la suite de cet article.

Apple bride les réparations

Apple Service Toolkit 2 : la mesure de trop ?

Apple est mondialement connue comme une firme technologique qui a à cœur la sécurité de ses utilisateurs. C’est donc ce qui justifie ses mesures, parfois complexes, qui mettent en doute sa renommée et donnent lieu à des polémiques. C’est le cas par exemple de sa nouvelle procédure de réparation de ses récents produits alimentés par la puce T2.

Selon la note envoyée à ses partenaires, Apple dispose désormais d’un logiciel de diagnostic spécialisé qui vérifie la conformité de la procédure de réparation aux normes de l’entreprise de Tim Cook. Selon la nature de l’opération, le logiciel de diagnostic procède à des vérifications pour voir si la réparation a bien été faite par un réparateur agréé ou par une personne tierce. Pour ce faire, l’application examine non seulement les systèmes informatiques de l’appareil, mais également les circuits d’alimentation et de refroidissement. L’objectif est de voir si la démarche répond aux normes définies par la firme Apple.

Et si la démarche de réparation est contraire à la norme ?

En cas d’irrégularité dans le processus, l’ordinateur qui a fait l’objet de la réparation sera rendu inopérant. Pour fonctionner à nouveau, il faut que le nouveau logiciel de diagnostic, l’Apple Service Toolkit 2 soit exécuté par la firme de Cupertino ou par l’un de ses réparateurs agréés.

Si cette mesure constitue un véritable souci pour des utilisateurs, elle ne concerne que certaines réparations. Dans le cas des iMac Pro par exemple, le verrou logiciel s’active automatiquement lorsque le stockage flash ou la carte-mère sont remplacés. Sur les MacBook Pro, le respect strict de cette nouvelle mesure sera indispensable pour toute réparation nécessitant de remplacer :

  • La carte-mère ;
  • L’ensemble de l’écran ;
  • Le clavier ;
  • Le pavé tactile ;
  • La carte Touch ID ;
  • Etc.

Cette nouvelle mesure de la firme Apple risque de faire parler d’elle. Elle le fait déjà d’ailleurs, puisque certains utilisateurs la considèrent comme une nouvelle stratégie pour imposer aux clients la mise à jour de leurs appareils. D’autres voient en cette mesure une procédure de sécurité, qui devrait favoriser la bonne utilisation des puces d’Apple qui sont de plus en plus complexes.

Apple : est-il impossible de faire réparer son Mac par des tiers ?

Malgré la grande agitation déclenchée par la nouvelle procédure de réparation lancée par Apple, il semble qu’il soit possible de remplacer des pièces sur les nouveaux Mac. La procédure n’est donc pas encore opérationnelle. Cet été, les experts d’iFixit ont pu changer l’écran d’un MacBook Pro 2018 sans utiliser le protocole de vérification. Pourtant, l’ordinateur a continué à fonctionner normalement.

Rappelons que cette mesure n’est pas la première de la firme californienne dans le domaine des réparations. Avant elle, il y a eu des scandales qui ont suscité une hystérie dans le rang des utilisateurs. Des exemples sont :

  • Le Batterygate ;
  • L’erreur 53 ;
  • La mise à jour iOS 11.3 qui avait posé d’énormes soucis aux iPhone dotés d’un écran de rechange ;
  • Etc.

Pour le moment, la procédure est encore en cours d’instauration. La marque à la pomme parviendra-t-elle à imposer cette mesure ? Seul le temps nous le dira.

Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(No Ratings Yet)
Loading...