Mécanisme d’apprentissage : comment ça marche ?

Apprendre est la capacité et le pouvoir de s’adapter à son environnement lorsque les conditions le permettent. D’une manière plus scientifique, sur une échelle macroscopique, c’est la capacité d’une cellule vivante ou d’un ensemble de cellules vivantes de s’adapter au milieu extérieur. Pour l’être humain, l’environnement fait l’objet de plusieurs définitions. Il peut s’agir de la culture comme il peut s’agir de la technologie. Finalement, l’adaptation est le résultat de l’apprentissage dû à l’interaction avec l’environnement.

Quelles sont les différentes formes de mécanisme d’apprentissage ?

Pour apprendre efficacement et augmenter sa performance, il faut combiner entre les différentes formes d’apprentissage afin de constituer son propre mécanisme d’apprentissage.

Il existe différentes formes d’apprentissage principalement enveloppés dans 4 catégories bien distingues : l’apprentissage perceptif, l’apprentissage moteur, l’apprentissage par conditionnement et finalement l’apprentissage relationnel.

Tout d’abord, l’apprentissage perceptif, c’est celui qui est lié aux appareils sensoriels humains et qui ne demande pratiquement aucun effort. L’apprentissage se fait d’une manière inconsciente suite à un changement dans l’environnement. C’est par exemple l’achèvement des organes de perception chez les nouveau-nés après l’interaction avec le milieu extérieur.

Deuxièmement, l’apprentissage moteur est un ensemble de processus qui ont pour but de modifier la performance concernant des tâches motrices par le biais de la pratique et de l’expérience. Il s’agit par exemple des athlètes et des sportifs dans toutes les disciplines confondues qui améliorent leurs performances de jour en jour grâce aux entraînements.

Troisièmement, l’apprentissage par conditionnement. C’est lorsque vous vous trouvez dans une situation de base et qu’un changement intervient. Votre comportement changera. Ce changement de comportement est une réaction à ce qu’il vient de se passer. La stimulation peut être externe ou interne. C’est par exemple l’apparition d’un nouvel individu dans votre entourage. L’expérience consiste à étudier votre comportement vis-à-vis de ce changement.

Quatrièmement et finalement, l’apprentissage relationnel. C’est la forme la plus complexe de l’apprentissage, car elle consiste à généraliser à partir de l’exception suite aux différents changements variables dans un laps de temps. Ce sont par exemple les démonstrations algorithmiques qu’on peut généraliser quelle que soit la variable ou les variables.

Quels sont les facteurs qui influencent et affectent le mécanisme d’apprentissage ?

  • L’environnement : comme il a déjà été cité ci-dessus dans la définition de l’apprentissage, l’environnement est le facteur si ce n’est pas la raison pour laquelle on apprend. On apprend pour s’adapter à ce dernier.
  • Les neurones : nos neurones sont l’élément de base où l’apprentissage se fait, toutes les informations sont traitées et transportées par ces derniers.
  • L’âge : on peut aborder ce facteur de deux manières. Premièrement, l’âge réel; plus on est vieux, plus on s’est mieux adaptés avec notre environnement, ce qui veut dire moins d’effort d’apprentissage. Deuxièmement, l’âge biologique; plus on vieillit, plus les cellules perdent en performance.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *