Bronchite chronique : symptômes et causes

La bronchite est un gonflement de la paroi des bronches. Ce sont les tuyaux qui conduisent les flux d’air au niveau des poumons. Ceux qui sont atteints de bronchite ont généralement une toux continue qui fait apparaître un mucus épais et blanchâtre. On note aussi chez eux, une respiration sifflotante, des maux au thorax.

Bronchite chronique : symptômes et causes

La bronchite peut être aiguë ou chronique.

La bronchite aiguë apparait après un rhume ou une affection respiratoire différente et guérit généralement vite sans conséquences persistantes.

La bronchite chronique plus dangereuse, persiste durablement. Elle se manifeste par des crises répétitives de bronchite sur une longue période. L’inflammation persistante de la paroi des bronches cause un amoncellement de mucus collé au niveau des passages respiratoires. Cela limite le flux d’air au niveau des poumons. Le barrage de cet air devient de plus en plus grave, causant des problèmes de respiration et un accroissement de la fabrication de mucus au niveau des poumons.

Beaucoup parmi ceux qui sont atteints de bronchite chronique développent finalement l’emphysème, une sorte d’affection du poumon. Ces deux maladies sont regroupées sous le vocable maladie pulmonaire obstructive chronique, ou MPOC.

La pluparts des symptômes de la MPOC prennent du temps avant de se manifester, faisant ainsi croire aux gens que la maladie ne met pas leur vie en danger et ne prêtent pas attention aux signaux jusqu’à ce qu’elle ait avancé à un niveau supérieur.

Même s’il n’est pas possible de soigner l’affection, ceux-ci peuvent être neutralisés si elle a été diagnostiquée.

Quels sont les symptômes de la bronchite chronique ?

Suite à l’inflammation et l’irritation des bronches, elle peut révéler d’autres symptômes particuliers, dont une toux récurrente cause la sortie le mucus des poumons. Celui-ci peut être de couleur jaune, verte ou blanche.

Le niveau de mucus s’accroit progressivement en raison de l’augmentation de la quantité de mucus en production au niveau pulmonaire. Celui-ci finit par s’amasser dans les bronches et limitant le passage de l’air, rendant la respiration pénible. Cet essoufflement peut s’accompagne d’une respiration difficile qui s’aggravant pendant l’effort.

D’autres symptômes de bronchite chronique peuvent inclure :

  • Une fatigue
  • Une température élevée
  • Des tremblements
  • Un malaise thoracique
  • Un gonflement des sinus
  • Une mauvaise haleine

Aux ultimes niveaux de la bronchite chronique, le corps et la bouche sont susceptibles d’être bleuâtres, à cause de l’insuffisance d’oxygène dans le sang. Une baisse du taux d’oxygène dans le sang est aussi capable de causer un œdème périphérique ou une enflure des pieds

Avec la progression de la maladie, les symptômes peuvent aussi évoluer graduellement. Il est possible de voir une toux se calmer temporairement et donner lieu ensuite à un cycle de crise plus soutenue. Des stades plus extrêmes peuvent être dus à diverses causes, comme :

  • Affections aux parois respiratoires, tel que le rhume ou la grippe
  • Les infections dans d’autres parties du corps
  • Le fait de s’exposer à des irritants provenant de l’environnement, comme la pollution de l’air ou la poussière
  • Les maladies cardiaques

 

Quelle est la cause de la bronchite chronique ?

La bronchite chronique apparait suite à l’irritation et au gonflement récurrent des parois bronchiales. Lorsque cela survient de façon continue, les voies respiratoires peuvent être détruites et le mucus s’amonceler et se coller aux parois, rendant pénible le flux d’air au niveau pulmonaire. Ceci cause des problèmes de respiration qui s’aggravent de façon progressive. L’inflammation détruit aussi les cils, sortes de cheveux aidant à libérer les voies respiratoires des germes et autres irritants. S’ils ne sont pas fonctionnels, les voies respiratoires deviendront vulnérables face aux infections des bactéries et virus.