Innastudio.com » Santé » Brûlures après rapport sexuel : comprendre le mécanisme

Brûlures après rapport sexuel : comprendre le mécanisme

Par Émilie Petit le 19 octobre 2018

La douleur génitale associée avec rapport sexuel et éprouvée pendant ou après l’acte sexuel conventionnel est appelée la dyspareunie. Les patientes affectées de dyspareunie se plaignent d’un point douloureux, précis et localisé. La douleur fait alors qu’elles expriment un désintérêt général pour la sexualité.
Elle peut être primaire (douleur dès le premier rapport sexuel) ou secondaire (douleur se développant après une période d’activité sexuelle sans douleur). Cette douleur peut être complète (à chaque expérience sexuelle) ou situationnelle (avec certaines expériences ou certains partenaires). L’étiologie peut varier de simples problèmes anatomiques aux questions psychosociales complexes.

Brûlures après rapport sexuel : comprendre le mécanisme

Les causes des douleurs pendant les rapports sexuels

La cause principale de la dyspareunie chez les femmes avant 50 ans est la vestibulodynie vulvaire. Chez les femmes après 50 ans, l’atrophie vulvo-vaginale est la cause principale du dysfonctionnement sexuel. L’interaction entre les facteurs anatomiques, physiologiques, et psychologiques contribue à la présence d’un rapport sexuel douloureux.
Toutefois, les autres causes des douleurs vaginales restent encore quelque peu méconnues. Mais différents facteurs peuvent jouer un rôle prépondérant dans l’apparition de ces douleurs.

  • Les infections fréquentes au vagin (vaginites) et à la vessie (infection urinaire) ;
  • Des allergies ou l’utilisation de produits irritants (savons, douches vaginales, serviettes hygiéniques, détergents, crèmes…) ;
  • Des changements hormonaux (allaitement ou ménopause) ;
  • Les maladies des tissus (le lichen scléreux), maladies de la peau ou présence des fissures ;
  • Des facteurs psychologiques (stress ou anxiété) ;
  • Déchirure du périnée lors de l’accouchement ;
  • Une opération dans la région de la vulve ou du vagin ;
  • Un viol.

Manifestation des douleurs utérus après rapport

La dyspareunie peut être ressentie pendant ou après les rapports sexuels. Elle varie en intensité et peut être ressentie par un simple inconfort ou une douleur aigüe et intolérable. Cela peut rendre la pénétration difficile, voire impossible. Cette douleur peut être ressentie à l’entrée ou à l’intérieur du vagin, sur ses parois, à la vulve (aux petites et aux grandes lèvres ou au clitoris), au périnée (autour du vagin et de l’anus) ou dans le bas du ventre.

Quels sont les traitements possibles du mal au vagin ?

S’il est déterminé une cause précise à l’origine de vos douleurs (vaginite, maladies, etc.), alors un traitement approprié vous sera administré. Dans la majorité des cas, la cause précise n’est pas identifiée. On vous proposera alors un traitement qui associe plusieurs approches :

  • La psychologie : elle tente de contrôler la douleur ou modifier vos perceptions, vos comportements et votre estime de soi ;
  • La sexologie : c’est la solution idéale pour traiter les problèmes qui concernent la sexualité ;
  • Un suivi médical : d’autres approches sont tentées pour atténuer voire supprimer la douleur. Il s’agit des traitements médicamenteux, de l’opération…
  • La physiothérapie : elle aide les femmes à prendre conscience de leur corps et à retrouver un tonus normal des muscles du plancher du pelvien. Les différents exercices proposés et appris en clinique peuvent se pratiquer seuls ou en couple à la maison.
  • Tous ces traitements visent à rendre l’entrée du vagin moins sensible à la douleur. Ils permettent également de contrôler les muscles du plancher pelvien pour qu’ils se contractent et se détendent.

Quelques autres actions pouvant aider à réduire les douleurs après les rapports sexuels

Voici quelques gestes afin de vous aider à réduire vos douleurs ou éviter de les aggraver :

  • Ne pas utiliser de déodorants vaginaux ou de douches vaginales ;
  • Pour raser les poils du pubis, utiliser plutôt des ciseaux ;
  • Utiliser un lubrifiant à base de silicone ou de glycérine durant les rapports sexuels ;
  • Urinez avant et après un rapport sexuel.
Émilie Petit

Spécialiste de la mode et de la beauté, j’enquêterais sur les Fashion Week pour vous partager mes coups de coeur, mais également mes astuces pour accessoiriser vos tenues.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...