Boule au palais : que faire pour la faire disparaître

Innastudio.com » Santé » Boule au palais : que faire pour la faire disparaître

Affection qui touche l’intérieur de la bouche, une boule palais peut être très gênante. Selon le cas, une boule sur le palais peut provoquer des difficultés à manger ou à déglutir. C’est pourquoi il est important de prendre les mesures qu’il faut pour traiter cette affection afin de réduire l’inflammation le plus vite possible. Découvrez ci-dessous des informations utiles sur le kyste palais.

Boule au palais : que faire pour la faire disparaître

Quelles sont les causes possibles d’un kyste palais ?

Avoir un kyste palais est un problème qui touche environ 3 % de la population, majoritairement les hommes. Dans la plupart des cas, l’origine d’une boule palais est diverse. Si certaines causes du kyste palais sont sans conséquence grave, d’autres nécessitent des soins médicaux et il faut vite établir le diagnostic pour savoir s’il est nécessaire de consulter un spécialiste ou pas. Parmi les causes les plus fréquentes d’une boule sur le palais, on peut citer :

  • Le tabagisme ;
  • Le stress ou les changements hormonaux ;
  • Une inflammation liée à une brûlure au niveau du palais ;
  • Les manques en vitamines telles que la vitamine B12 ou l’acide folique ;
  • Une infection causée par le virus de l’herpès HSV1 (la stomatite herpétique) ;
  • Des pathologies plus graves comme le cancer de la bouche ;
  • Etc.

Boule sur le palais : comment corriger le problème ?

Généralement asymptotique, le kyste palais peut être diagnostiqué grâce à une radiographie. Une fois que vous constatez une boule sur le palais, il faut chercher à corriger la situation le plus rapidement possible. Pour ce faire, vous pouvez :

  • Appliquer du froid : si vous avez une boule palais, l’un des meilleurs traitements est d’y appliquer du froid afin de réduire l’inflammation. Les glaces à l’eau aux fruits, autres que les agrumes, peuvent permettre de soulager les douleurs et d’endormir le palais. Vous pouvez également faire des gargarismes avec de l’eau froide ou du lait froid.
  • Faire un bain de bouche avec du sel de mer : si vous êtes moins sensibles à la douleur, vous pouvez opter pour un bain de bouche au sel de mer. Le sel de mer est en effet connu pour ses propriétés antiseptiques sur les inflammations.
  • Prendre un anti-inflammatoire et un antalgique : si la boule palais ne disparaît pas après le traitement naturel, nous vous recommandons de consulter un médecin. Ce dernier peut, selon les cas, vous prescrire un médicament pouvant aider à corriger la situation.

Boule palais : quelle est la conduite à adopter ?

Si vous remarquez une boule sur le palais, il est extrêmement important de faire attention à votre alimentation. En effet, certains aliments peuvent aggraver l’inflammation et augmenter progressivement l’intensité de la douleur. Pour une personne ayant une boule palais, il est recommandé de :

  • Préférer les aliments mous (yaourts, crème, purées…) pour ne pas se blesser la bouche ;

Sachez que les lésions dans la bouche sont des facteurs potentiels de pathologies buccales.

  • Ne pas consommer des aliments acides, croquants ou épicés ;
  • Ne pas prendre des repas trop chauds

Ce conseil est valable, même si vous n’avez pas de boule palais.

Si vous avez toujours mal au palais malgré les précautions, vous ne devriez pas tarder à consulter votre médecin. Il vous aidera à identifier la cause exacte de la boule palais. Si le problème est lié à une brûlure du palais, à des changements hormonaux, au tabac ou à un stress prolongé, les recommandations de cet article ajoutées au traitement proposé par votre médecin peuvent aider à rectifier le tir le plus rapidement possible. En revanche, si la boule palais est récurrente ou que vous soupçonniez le symptôme d’une infection ou d’une maladie plus grave, seule l’intervention d’un spécialiste permettra de mieux gérer la situation.

Boule au palais : quels symptômes faut-il traquer ?

Vous avez peur de souffrir d’un kyste au palais mais vous ne savez pas quels seraient les potentiels signes distinctifs qui vous permettraient d’établir un pré-diagnostic, histoire de savoir dans quel sens creuser ? Ce n’est pas étonnant, les symptômes des kystes au palais sont peu connus, car ce mal n’est pas très répandu et on en entend peu parler. Quels sont donc ses symptômes allez-vous nous demander ? C’est simple, il n’y en a presque pas, ou du moins, ils pourraient presque tous être assimilés à un autre problème buco dentale. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est rare de se voir diagnostiquer un kyste de la mâchoire.

Voici néanmoins les symptômes qui pourraient être la conséquence de cette maladie, comme ils pourraient découler d’un problème bien plus bénin :

  • Le premier point, et celui qui caractérise le plus les kystes de la mâchoire, c’est la tuméfaction osseuse. Ce qu’on entend par là, c’est une anomalie au niveau de l’os de la mâchoire qui pourrait laisser présager l’apparition d’un kyste,
  • Le deuxième signe qui revient est celui de douleurs au niveau de la mâchoire, particulièrement au moment de se nourrir ou de parler (donc au moment de bouger la bouche),
  • La mauvaise impression qu’une pression est exercée sous vos dents,
  • Des dents qui bougent ou qui claquent plus que la normale,
  • Des petits saignements, comme lors d’un brossage trop vigoureux,
  • Des problèmes de prononciation au moment de parler.

Au final, le véritable moyen de diagnostiquer un kyste de la mâchoire, ce n’est pas en spéculant sur d’éventuels symptômes mais en faisant un tour chez votre radiologue. Une radio de votre mâchoire vous dira définitivement si vous souffrez ou pas d’un kyste au palais.

Boule au palais : les risques et complications

Le kyste a beau ne pas être alarmant pour votre palais bouche de manière générale, il faut faire attention à ce qu’il n’évolue pas et qu’il n’en découle pas un déchaussement des dents, des douleurs aigues, l’apparition d’abcès buco dental, des infections diverses, des douleurs au niveau des articulations de la mâchoire ou encore dans les cas les plus extrêmes un abcès cérébral.

Boule au palais : à ne pas confondre

Le palais de la bouche, c’est un élément tellement important qu’on se soucie énormément de sa santé. Dans notre inquiétude, il est important de ne pas faire n’importe quoi et de ne pas sauter à des conclusions hâtives.

Ainsi, il ne faudra pas confondre un kyste au palais, ou l’apparition d’une boule dans la bouche, avec un abcès palais dentaire. Ce dernier n’est que le résultat d’une infection de la dent, rien à voir avec la mâchoire. Il ne faudra pas non plus s’entremêler les pinceaux avec un aphte. L’apparition d’une boule blanche dans la gorge n’est pas synonyme de kyste. Une boule au niveau du cou, ou une boule sous le langue n’est pas non plus un des symptômes notables d’une boule au palais. Un bouton sur le palais n’est pas non plus alarmant, ça peut être un aphte.

En conclusion, le conseil de la rédaction serait de garder votre calme et de vous adresser à un professionnel.

(2 votes, Moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...