Comment calculer son cycle menstruel pour ne pas tomber enceinte : le guide

Si vous n’êtes pas encore prête à avoir des enfants et que vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté afin de ne pas tomber enceinte, il est indispensable de bien maitriser votre cycle menstruel. En disposant d’informations fiables sur votre période d’ovulation, vous pourrez alors prendre toutes les dispositions nécessaires pour réduire au maximum vos chances de tomber enceinte. Si vous avez du mal à réaliser un excellent calcul de votre cycle menstruel et que vous souhaitez obtenir des astuces pour le faire, alors prenez connaissance des informations qui suivent.

Comment calculer son cycle menstruel pour ne pas tomber enceinte ?

Calculer la courbe de température

Pour éviter de tomber enceinte, il importe de s’appesantir sur le calcul de la courbe de température. Durant la période d’ovulation, la température du corps de la femme augmente en effet de manière sensible avant de se stabiliser. Ceci permet alors de définir avec plus de précision la période durant laquelle elle est très fertile. Il faut toutefois noter qu’en dehors de cette période, les chances de tomber enceinte sont toujours présentes, même si elles sont plus minimes. Pour réaliser au mieux le calcul de la courbe de température, il suffit de :

  • Prendre chaque matin au réveil sa température ;
  • Reporter le résultat obtenu sur une feuille ;
  • Tracez une courbe en fonction des chiffres inscrits sur la feuille ;

Si vous constatez que la température augmente et que la courbe se stabilise à un certain niveau, il est alors définitivement question de votre courbe de température. Durant les jours qu’elle indique, vous devrez alors prendre les précautions nécessaires pour éviter une grossesse.

Maitriser sa période d’ovulation

Généralement, le cycle menstruel d’une femme compte plus ou moins 28 jours. Pour un calcul précis, il est indispensable de connaitre le nombre de jours exacts qui composent le cycle. La période d’ovulation a en réalité lieu quatorze jours avant le début des règles. Pour déterminer votre période d’ovulation, vous devez alors soustraire 14 jours du total de votre cycle. Si ce dernier est de 28 jours, vous serez alors plus fertile durant le 14e jour. Cependant, si votre cycle est irrégulier et que vous avez du mal à réaliser ce calcul, il est préférable d’opter pour une efficace contraception. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une protection adéquate contre une grossesse.

Mieux connaitre son corps pour éviter de tomber enceinte

Lorsqu’elles veulent éviter une grossesse, nombreuses sont les femmes qui se posent des questions sur la meilleure manière de calculer leur cycle menstruel. En réalité, pour effectuer aisément et de manière précise ce calcul, il est primordial d’avoir une bonne connaissance de son corps. Pour découvrir ce dernier, il faut dans un premier temps savoir que les femmes sont fertiles deux jours avant et deux jours après leur période d’ovulation. Cette période survient quant à elle 14 jours avant que les règles ne débutent. Grâce à ces informations, vous pourrez alors réaliser plus facilement le calcul qui vous permettra d’éviter une grossesse.

Pour un calcul aisé et précis, il est conseillé de se munir d’un calendrier, d’une feuille et d’un stylo. Pour commencer, vous devez d’abord noter les jours durant lesquels sont survenues vos règles, ce qui vous offrira une excellente vue d’ensemble. Pour déterminer votre cycle menstruel, il suffira ensuite de remonter quatorze jours avant le début de vos règles. Vous pourrez alors déterminer le jour de l’ovulation. Pour ne pas tomber enceinte, vous devez par la suite faire une croix sur les deux jours après et les deux jours avant cette période. Vous aurez ainsi déterminé les jours où vous êtes le plus fertile. Vous pourrez donc faire preuve de plus de prudence au cours de ces jours afin de limiter le plus possible les risques de grossesse non désirée.

Les femmes peuvent recourir à divers moyen afin d’éviter de tomber enceinte si tel est leur souhait, il est possible alors de prendre des contraceptifs oraux ou bien procéder à la pose de stérilets ou l’utilisation des préservatifs, mais si elles recherchent une autre façon beaucoup plus naturelle; elles ont recourir au calcul.

En effet, savoir faire le calcul de son cycle menstruel et calculer son ovulation sont quelques techniques utilisées par de nombreuses femmes lorsqu’elles souhaitent avoir des rapports sans risques de gestation et le même calcul est également utilisé pour celles qui veulent tomber enceinte.

Cela dit, il est alors primordial de répondre à quelques questions comme par exemple: comment faire pour calculer son cycle ? Ou encore comment procéder pour calculer son ovulation ? Et également comment calculer son cycle menstruel pour ne pas tomber enceinte ?.

Toutefois, les réponses à ces interrogations apporteront les éclaircissement nécessaires et c’est ce qu’on va essayer de voir de façon à ce que cela soit simple à comprendre.

Qu’est-ce qu’il faut savoir de la manière de calculer son cycle menstruel ?

Pour des raisons qui ne tiennent qu’à elles, quelques femmes retardent le fait d’avoir des enfants et font le nécessaire pour ne pas tomber enceinte. Pour y parvenir, il est capital pour elles de savoir comment calculer son cycle menstruel pour éviter les accidents. A cet effet, la compréhension du fonctionnement du cycle est bien utile:

  • D’abord, il faut parler de la durée d’un cycle menstruel pour une femme qui est de l’ordre de 28 jours en moyenne mais il n’est pas fixe et sa variation n’est pas synonyme de problème. Il peut aller jusqu’à 21 à 36 jours sachant que les paramètres de l’âge et les différents moments de la vie entrent en compte.
  • Ensuite, il est bien utile de connaître ce qu’est un cycle menstruel, il s’agit alors d’une période où le corps de la femme se prépare à la fécondation et cela débute au premier jour des règles et se termine le premier jour des règles du mois suivant.
  • Aussi, une combinaison entre des phénomènes physiologiques et d’autre hormonaux est nécessaire pour se reproduire laissant le champ au développement des ovules.
  • C’est à la puberté que les premières règles apparaissent marquant le commencement de la période génitale pour une jeune fille et leurs disparitions se fait à la ménopause marquant la fin de cette période .
  • Une interruption du cycle menstruel se fait lors de la grossesse et aussi lorsque la maman allaite son enfant au sein.

Maintenant que la notion du cycle menstruel est plus claire, il faut revoir les astuces et les façons de faire pour ne pas tomber enceinte en définissant la période d’ovulation afin de l’éviter et qui sont :

  • Avec l’observation de l’état de la glaire cervicale qui devient plus claire et sa liquéfaction est notoire aux environs du jour de l’ovulation.
  • Avec la mesure de la température qui augmente de 0,5 °C après la phase de l’ovulation.
  • Avec le calcul du jour de l’ovulation qui survient, lors d’un cycle régulier, entre le 12 et le 15 jour après le début des menstruations.
  • Le recours à un test d’ovulation.

Se connaître mieux par rapport à ses règles

Lorsque l’on veut être certaine de ne pas tomber enceinte, même si l’on a parfois des rapports sans protection, il faut donc avant tout apprendre à mieux connaître son corps. Or, cela passe en particulier par la capacité à savoir si l’on va, ou non, avoir ses règles dans les jours qui viennent. Effectivement le fait même d’avoir ses règles montre qu’il n’y a pas eu de fécondation au sein de son utérus. Ce n’est pas toujours facile, parce que l’on n’est pas toutes capables de ressentir à ce point ce qui se passe en nous. Les règles, chaque femme vit avec elles tout au long de sa vie. Chez certaines d’entre elles, c’est un moment très difficile qui, chaque mois, donne des migraines comme des douleurs abdominales, quand pour d’autres cela est plus simple à gérer. Ce qui relie toutes ces femmes, c’est que quoi qu’il arrive, il faut qu’elles puissent gérer le flux de leurs règles de manière à ne pas être gênées en permanence.

Or, pour cela il existe un site intéressant sur lequel on propose un type de protection féminine tout-à-fait novateur : la culotte menstruelle. Il s’agit d’un vêtement qui a la forme d’une culotte classique et qui est munie, à l’intérieur, de matières qui peuvent absorber le flux sanguin pendant les règles. C’est comme si l’on avait une serviette intégrée à sa culotte. Hormis l’avantage de proposer que l’on ne porte plus qu’elle, sans avoir besoin d’un tampon, les culottes de règles sont aussi lavables, donc on peut les réutiliser chaque mois, jusqu’à ce qu’elles soient bonnes à jeter à la poubelle. En attendant, c’est un vêtement qui passe à la machine, et on peut donc se comporter avec la culotte menstruelle comme avec n’importe quelle autre culotte que l’on porte habituellement.

On doit donc toutes saluer cette nouveauté, parce que c’est enfin un produit qui vient nous proposer autre chose que ce que nos mères nous avaient appris à utiliser. En clair nous disposons d’un nouveau moyen de protéger nos vêtements du sang dû aux règles, mais en plus il est plus confortable que tous les autres que nous utilisions jusque-là. Quelle chance pour les jeunes femmes qui commencent leur puberté et qui ont à leur disposition un produit que nous ne trouvions pas dans les supermarchés, dans lesquels nous devions nous contenter des éternelles serviettes, des tampons avec ou sans applicateurs et bien sûr aussi des protège-slips. Désormais les femmes ont donc la possibilité de bouger davantage pendant leurs règles, mais surtout de ne pas appréhender des désagréments chaque jour au travail ou sur les bancs du collège, du lycée voire de l’université.

Bien sûr nous continuons à vérifier plusieurs fois par jour que nos règles n’ont pas taché nos vêtements, mais avec la culotte pour les règles il n’est plus question d’aller se changer entre deux cours, à la pause café ou bien au moment inopportun où l’on sent que le sang coule. Cela offre aussi la liberté de porter des vêtements que l’on n’osait pas mettre, pendant nos règles. Là aussi c’est une grande avancée pour la société. Globalement les culottes menstruelles apportent donc avec elles de nouvelles possibilités, pour toutes les femmes, quel que soit leur âge. Les règles durent une bonne partie de nos vies, alors si l’on peut se faciliter cette période qui revient chaque mois, on ne peut être que satisfaites et être reconnaissantes envers les femmes qui ont mis au point ces culottes d’un genre nouveau, qui nous aident de façon assez considérable. Certes la culotte menstruelle ne convient pas à tout le monde, mais cela ne lui enlève rien.