Créatine : qu’est-ce que c’est ?

La créatine est le meilleur élément pour améliorer la performance en gymnastique. Des recherches révèlent sa capacité à accroitre les muscles, la vigueur et la prouesse au niveau physique.

De plus, elle fournit de nombreux bienfaits pour la santé, comme la défense contre les affections neurologiques par exemple. De nombreuses personnes estiment qu’elle est très nocive et a beaucoup d’effets secondaires, mais rien ne le prouve encore.

En fait, il s’agit de l’une des substances qui font le plus l’objet de recherche à ce jour, avec un profil d’innocuité exceptionnel.

Créatine : qu'est-ce que c'est ?

Qu’est-ce que la créatine ?

La créatine élément issue le plus souvent des muscles du corps. Elle permet aux muscles de fabriquer de l’énergie pendant le levage de choses lourdes ou les exercices très intensifs.

La créatine est très prisée chez les artistes et les sportifs pour être plus muscler, d’améliorer la vigueur et d’améliorer la performance physique. Au plan chimique, il présente de plusieurs ressemblances avec les acides aminés. L’organisme est capable de la fabriquer grâce aux acides aminés glycine et arginine.

De nombreuses élément jouent sur les stocks de créatine de l’organisme, comme l’absorption de viande, le sport, et les taux d’hormones comme la testostérone et IGF-1. 95 % de la créatine est stockée dans les cellules musculaires, sous l’aspect de phosphocréatine. Les 5 % qui restent sont emmagasinés dans le cerveau, les reins et le foie.

Quand vous prenez un supplément, vous accroissez vos stocks de phosphocréatine. Il s’agit d’une sorte d’énergie emmagasinée dans les cellules, et aidant l’organisme à produire une molécule fortement énergétique appelée ATP. L’ATP est généralement nommée la monnaie énergétique du corps. Quand vous possédez un fort taux d’ATP, l’organisme est plus productif pendant le sport. La créatine change aussi  de multiples organisations de cellules qui causent un accroissement des muscles, de la vigueur et de la récupération.

La créatine est retrouvée de façon naturelle dans le corps, particulièrement dans les muscles. On la prend souvent en supplément.

Quel est le fonctionnement de la créatine ?

Il y a plusieurs façons dont la créatine peut réactiver le bien-être santé et l’exploit sportif.

Dans le sport de haut niveau, sa principale mission est d’accroitre les stocks de phosphocréatine au niveau des cellules musculaires.

Les réserves supplémentaires peuvent par la suite être utilisées pour fabriquer plus d’ATP, première réserve d’énergie pour soulever des objets lourds et pour les sports à haute intensité.

Autres effets de la créatine

La créatine est aussi utile pour aider à avoir plus de masse musculaire de différente manière comme :

  • Augmenter la quantité de travail : elle permet un volume de travail plus important en une unique session d’entraînement, ceci étant un élément important de l’augmentation du muscle.
  • Accroitre les hormones anabolisantes : Des recherche ont révélé qu’il existe un grand développement des hormones, comme l’IGF-1, après une supplémentation.
  • Augmenter l’hydratation des cellules : elle accroit la réserve d’eau dans les muscles, ce qui entraine une augmentation des cellules qui causera le développement des muscles.
  • Diminuer la détérioration des protéines : La prise de supplément aide aussi à accroitre le développement en diminuant leur détérioration.
  • Abaisser les niveaux de myostatine : Les taux supérieurs de la protéine myostatine ralentissent ou inhibent totalement le développement des nouveaux muscles. La supplémentation est capable de restreindre et augmenter la capacité de croissance.

Les suppléments de créatine accroissent aussi les stocks de phosphocréatine au niveau du cerveau. Ceci peut garantir un meilleur bien-être du cerveau et constituer un rempart contre les les affections des neurones.

La créatine vous permet d’augmenter la masse musculaire de plusieurs manières. Elle offre plus d’énergie aux muscles et cause des modification dans la fonction cellulaire qui accroit le développement musculaire.