Douleur intestin gauche : est-ce le syndrome du côlon irritable ?

Parfois, vous pouvez ressentir des douleurs au niveau de votre abdomen et plus précisément au niveau de l’intestin. Cela peut être une manifestation passagère, mais il arrive aussi que la douleur côté gauche intestin soit bien plus grave. Vous vous posez logiquement la question de savoir pourquoi l’on ressent cette vive et soudaine douleur. Pour vous rassurer, sachez que vous n’êtes pas le seul dans cette condition. En effet, au moins 10 % de la population française souffre régulièrement de ces maux. Mais il est aussi possible de réduire ses crises, souvent passagères, et de vous éviter cette souffrance.

Douleur intestin gauche : est-ce le syndrome du côlon irritable ?

Comment reconnaître le syndrome du côlon irritable ?

Le syndrome du côlon irritable encore appelé syndrome de l’intestin irritable se définit comme un trouble ou un dysfonctionnement qui survient au niveau du tube digestif et plus précisément au niveau du côlon. Selon les professionnels de la santé, il s’agirait d’une question de vitesse de transition des aliments. Ce dysfonctionnement se manifeste lorsque les aliments passent très rapidement ou très lentement dans le gros intestin. Cette modification subite provoque une contraction anormale au niveau du côlon et la douleur s’en fait immédiatement ressentie. C’est d’ailleurs ce qui explique la sensation de douleur côté droit intestin ou de douleur côlon droit.

Dans ces conditions vous ressentez donc des douleurs et des crampes au niveau du ventre, la constipation (dans le cas d’une transition lente), la diarrhée (ce qui signifie que le côlon n’arrive pas à absorber l’eau contenue dans ce que vous avez mangé). Cela se manifeste aussi par des ballonnements ou des gargouillements. Mais ne vous y tromper pas, il ne s’agit pas d’une maladie, car cela n’a pratiquement pas d’effet sur votre santé générale. C’est pour cela qu’en France, on l’appelle colopathie fonctionnelle.

Existe-t-il des traitements pour ce problème ?

En réalité, très peu de personnes vont voir leur médecin pour ces malaises. Comme on le signifiait, il ne s’agit pas d’une maladie, mais d’un dysfonctionnement tout court. En général, l’organisme réagit et s’autorégule dans ces cas. C’est pour cela que la douleur côté gauche intestin est souvent passagère. Mais cela peut vous rendre très inconfortable lorsque les symptômes se manifestent. Il serait difficile par exemple d’être productif au travail lorsque vous avez des envies pressantes régulières. C’est pour cela que lorsque les manifestations persistent, l’on recommande d’aller consulter. Le docteur tient compte des symptômes que vous présentez pour vous prescrire son traitement.

Sachez aussi qu’il n’y a pas de facteurs à risque connus avec certitudes. Celles qui en souffrent le plus sont les femmes puisqu’elles représentent, pratiquement, le double du nombre des hommes qui en souffrent. Mais ces informations sont uniquement basées sur les consultations et il est possible que les hommes ne consultent pas autant que les femmes pour ce fait. Une étude menée en collaboration avec des infirmières a démontré que celles qui ont des horaires changeants en souffraient plus. Le cycle éveil-sommeil entrerait-il en jeux ?

Comment prévenir les douleurs intestin gauche ?

S’il est vrai que les causes ne sont pas spécifiées de manière précise, il existe tout de même des moyens pour prévenir ou réduire la fréquence de la colopathie fonctionnelle. Voici quelques conseils pour vous y aider :

  • Revoir son alimentation : la plupart du temps, ces maux surviennent après avoir pris un repas. Certains aliments sont plus difficiles à digérer que d’autres. C’est d’ailleurs pour ce fait que l’on recommandait de noter pendant quelques jours les repas consommés. De plus, sachez que plus votre âge évolue, moins votre système digestif est performant.
  • Bien marcher les aliments : il arrive que certaines situations poussent à prendre un repas vite fait pour gagner du temps. C’est une erreur, car vous ne prenez pas le temps de bien marcher les aliments. Dans ces conditions, la transition intestinale est difficile. Logiquement vous vous retrouvez avec la douleur intestin gauche.
  • Éviter toute sorte d’aliments capables de vous causer des ballonnements ainsi que ceux dont vous avez conscience que votre organisme digère difficilement.
  • Une meilleure gestion du stress est aussi importante.

 

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *