Extraction dentaire : comment procéder ?

Toute extraction dentaire donne lieu à une consultation préalable permettant d’évaluer d’éventuelles contre-indications, risques, difficultés opératoires, le temps d’intervention et de donner les prescriptions pré-opératoires. Cet acte se réalise sous anesthésie locale et est indolore. Seules des sensations de tractions et de pressions sont perceptibles durant l’extraction de la dent. Aussi, cette intervention peut donner lieu à la réalisation de points de suture avec du fil résorbable.

Extraction dentaire : comment procéder ?

Dans quel cas subir une extraction dentaire ?

Dans certaines circonstances, les dents nécessitent d’être extraites. Parmi les nombreux cas d’extraction dentaire, voici quelques-unes :

  • Carie volumineuse entrainant un délabrement important. Dans ce cas, une restauration de la dent est quasi impossible ;
  • Infection importante de la dent ;
  • Atteinte parodontale en phase terminale (tissus de soutien de la dent) ;
  • Traumatismes ;
  • Raisons orthodontiques (manque de place) ;
  • Dents inutilisables au niveau prothétique.

Les différentes étapes de l’opération

Toute extraction dentaire doit être menée avec la plus grande minutie. Voici les grandes étapes de l’arrachage de dent.

  • La préparation du champ opératoire : s’agissant d’une extraction dentaire simple, le dentiste doit procéder à une préparation du champ opératoire. En clair, il s’agit d’aseptiser le cabinet, de stériliser les instruments et de désinfecter la bouche du patient.
  • Faire une anesthésie locale : à cette étape, le dentiste procède à une anesthésie locale ayant pour but l’endormissement des nerfs de la bouche à extirper. Le patient ne pourra pas échapper à un engourdissement de sa bouche pendant quelques heures.
  • La syndesmotomie : il s’agit d’enlever toutes les attaches épithéliales et conjonctives de la dent. L’instrument utilisé par le professionnel dentiste pour arriver à ses fins dans ce cas est le syndesmotome.
  • La subluxation : grâce à un appareil élévateur positionné entre l’os alvéolaire et la dent, le dentiste la fait bouger.
  • Luxation et avulsion : le davier permet au dentiste, à cette étape, de saisir promptement la dent afin de la déraciner convenablement et la déloger complètement.

L’après-extraction dentaire

Après l’intervention, il faut éviter de manger ou boire avant la disparition complète des effets de l’anesthésie (risque de morsure). En cas d’œdème, l’application d’une poche de glace peut limiter son importance. Il est important de bien respecter les traitements notamment les antalgiques prescrits lors de la consultation pré-opératoire. Pour éviter les saignements, il est recommandé de ne pas cracher après l’intervention.

La cicatrisation après une extraction dentaire

L’extraction dentaire crée une plaie sur la gencive. C’est pour cela que le dentiste, afin d’arrêter les saignements et cautériser la plaie, utilise une gaze dans laquelle le patient mord pour exercer une pression sur la gencive. Durant le temps où elle restera en place, mieux vaut éviter de parler pour ne pas la déplacer. Il est aussi important d’éviter d’exercer une pression forte comme cracher, éternuer ou se moucher. Tous ces phénomènes sont susceptibles de rouvrir la plaie et relancer le saignement.

L’autre solution pour favoriser la cicatrisation de la plaie est le sachet de thé froid. Le thé contient de l’acide tannique qui cicatrise les plaies en resserrant les vaisseaux sanguins. Aussi, l’utilisation d’un oreiller s’avère indispensable pour maintenir la tête haute et permettre la diminution de la pression sanguine.

Quelques règles de base pour bien guérir

Une bonne alimentation permet d’accélérer le processus de cicatrisation de la gencive. Une rééducation alimentaire s’impose donc. Commencer alors avec des aliments liquides ou moelleux, ni chaud ni froid (du yaourt, de la soupe, de la gélatine…). Ces aliments ne doivent pas être alcoolisés, ni trop épicés, ni gazéifiés. De plus, il est déconseillé de prendre un bain de bouche ou d’utiliser une brosse à dents dans les heures qui suivent l’extraction.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *