Leucocyturie : qu’est-ce que c’est ?

La leucocyturie est une pathologie qui attaque généralement les personnes âgées de plus de 60 ans (les femmes notamment). Si elle s’affiche comme un mal bénin lorsqu’il est vite détecté et traité, elle reste tout de même une source de panique et d’angoisse pour les personnes qui en souffrent. Nous vous apprenons davantage sur cette pathologie dans cet article.

Leucocyturie : qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que la leucocyturie ?

La leucocyturie est une maladie qui se caractérise par la présence des hématies et des leucocytes dans l’urine. Certes, les leucocytes et les hématies sont en principe présents dans l’urine, mais seulement en petite quantité. Mais lorsque la quantité de leucocytes et d’hématies devient anormalement élevée dans l’urine, on parle de leucocyturie. Elle est détectée après un examen urinaire. La leucocyturie touche la grande majorité des femmes âgées de plus 65 ans. Elle est aussi diagnostiquée chez les hommes et dans des cas rares chez les petits enfants.

La leucocyturie est le signe d’une infection urinaire et existe sous deux formes :

  • La leucocyturie aseptique : elle se caractérise par une forte concentration de leucocytes dans l’urine.
  • La leucocyturie isolée : elle se caractérise par l’absence totale de manifestation clinique d’une infection urinaire.

Hématies dans les urines : causes

Les causes de la présence des hématies et des leucocytes dans l’urine varient en fonction du type de leucocyturie en cause. En effet, la leucocyturie aseptique met en lumière une infection urinaire évoluée, mais en diminution. Par ailleurs, la leucocyturie isolée tient à plusieurs causes que sont :

  • Une infection urinaire récente qui a fait l’objet d’une guérison rapide, mais incomplète ;
  • Une infection urinaire traitée par des antibiotiques. Si le traitement n’est pas fait par des comprimés adaptés, le taux de leucocytes dans le sang remonte progressivement jusqu’à déclencher une réaction allergique de l’organisme ;
  • Une infection urinaire existant dans l’ombre et non encore diagnostiquée. Dans ce cas, les leucocytes se dispersent dans l’appareil génital et viennent envahir l’échantillon de l’urine. Le système immunitaire du patient risque d’avoir des réactions anormales si le traitement ne commence tôt.

Symptômes de la leucocyturie

Le taux élevé de leucocytes et d’hématies dans l’urine est la manifestation d’une infection urinaire dont les principaux signes sont les suivants :

  • Douleurs lombaires ;
  • Envie fréquente d’uriner ;
  • Difficulté à vider complètement la vessie ;
  • Brûlure au cours de la miction ;
  • Urines rouges, tachées par le sang ;
  • Troubles digestifs, vomissements, douleurs abdominales et diarrhée.

Lorsque le patient présente tout, ou une partie de ses symptômes, il est recommandé de passer un examen cytobactériologique de l’urine pour avoir une idée du traitement à appliquer pour calmer le mal.

Traitements de leucocyturie

Pour guérir cette pathologie, il faut s’attaquer au mal qui l’a engendré. Pour y parvenir, les médecins adoptent plusieurs types de traitement. On distingue généralement :

  • Le traitement d’attaque : il commence après le prélèvement de l’urine et avant les résultats de l’examen de l’urine (qui peuvent durer 4 jours). Ce type de traitement repose sur l’antibiothérapie et peut être éventuellement modifié en fonction de l’antibiogramme (qui teste la sensibilité de l’organisme du patient). Lorsqu’il n’y a aucun obstacle sur les voies urinaires, le traitement dure soit 10 jours si l’infection est basse soit 15 à 17 jours si l’infection est haute. En revanche, en cas d’obstacle organique ou fonctionnel, le traitement est prolongé jusqu’à 4 semaines ;
  • Le traitement d’entretien : il repose sur des cures urinaires qui se font toutes les semaines. De temps en temps, des examens ont lieu en vue de diagnostiquer l’évolution du traitement. En général, le traitement se poursuit jusqu’à ce que la maladie recule complètement. Par ailleurs, lorsqu’il y a des obstacles organiques ou fonctionnels, une intervention chirurgicale s’impose. Il est à noter que le traitement se poursuit jusqu’à l’intervention chirurgicale.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *