Trapèze muscle : pathologies et traitements

Innastudio.com » Santé » Trapèze muscle : pathologies et traitements

Il peut arriver de ressentir des douleurs au niveau de ses trapèzes muscles. Quelles sont pathologies pouvant être liées à ces douleurs ? Quels traitements faut-il envisager à l’issue de ces pathologies ? Cet article vous donne un peu plus de détails sur le sujet.

Trapèze muscle : pathologies et traitements

Qu’est-ce que le muscle trapèze ?

Une personne possède deux muscles trapèzes. Ces muscles recouvrent une partie du tronc et la face postérieure du cou, de part et d’autre de la colonne vertébrale. Ils relient le tronc aux membres supérieurs. Les trapèzes sont des muscles thoraco-appendiculaires.

Le muscle trapèze se définit comme étant un muscle squelettique. Il est donc sous contrôle du système nerveux. Il est formé à partir de trois types de fibres musculaires :

  • Les fibres supérieures qui permettent l’élévation de l’omoplate ;
  • Les fibres inférieures qui permettent l’abaissement de l’omoplate ;
  • Les fibres moyennes qui permettent à l’omoplate d’effectuer des mouvements en arrière.

Les fibres musculaires inférieures et supérieures travaillent ensemble pour permettre une rotation de l’omoplate.

Le muscle trapèze s’insère au niveau de différents points, notamment au niveau de :

  • La protubérance occipitale ;
  • Le ligament nucal ;
  • La ligne nucale antérieure ;
  • Les processus épineux entre la vertèbre cervicale numéro C7 et la vertèbre thoracique numéro T121 ;
  • L’acromion ;
  • L’épine de l’omoplate (scapula) ;
  • Les saillies osseuses de l’omoplate.

Le trapèze du dos est innervé par deux sortes de nerfs. Le premier responsable de son innervation est la racine spinale. Ce nerf induit la motricité. Le second type de nerfs est le nerf cervical des vertèbres C3 et C4. Ce nerf est le responsable de la perception des douleurs et de la proprioception.

Les pathologies liées aux muscles trapèzes

Qu’il s’agisse de cervicalgie ou de dorsalgie, on peut observer différents types de pathologies du trapèze au niveau du dos et du cou. On peut par exemple souffrir d’une crampe lorsque le trapèze subit une contraction temporaire, involontaire et douloureuse. Une contracture de trapèze musculaire est le fruit d’une contraction accidentelle et permanente du trapèze du dos.

Le trapèze peut aussi subir différentes lésions musculaires suivies d’une contracture et de vives douleurs :

  • L’élongation correspond au premier stade de la lésion musculaire. Elle se manifeste par un étirement musculaire dû à des microdéchirures et peut aboutir à une désorganisation musculaire.
  • Le claquage est le second stade de la lésion musculaire. Il se manifeste par une rupture douloureuse des fibres musculaires.
  • Le dernier stade de la lésion musculaire induit à une rupture totale du muscle trapèze.

Des pathologies au niveau du trapèze peuvent aussi induire une tendinopathie. La tendinopathie regroupe l’ensemble des troubles constatés sur les tendons. Cette pathologie peut être d’origine intrinsèque ou extrinsèque. Elle peut donc être le fruit d’une prédisposition génétique ou d’une mauvaise posture au cours d’une activité sportive.

Les traitements envisagés pour soulager la douleur trapèze

En fonction du type de trapèzes, on peut suivre différents types de traitements. Pour le cas des trapèzes supérieurs et moyens, les douleurs engendrées se localisent au niveau des épaules et de la nuque. Les trapèzes inférieurs, quant à eux, sont responsables des douleurs et des contractions des muscles dorsaux.

Pour soigner les troubles liés aux trapèzes supérieurs et moyens, on sollicite donc les exercices physiques traitant la nuque et les épaules :

  • Rotation ;
  • Étirement ;
  • Correction de posture pour ne pas avoir le dos courbé.

Pour soigner les pathologies liées aux trapèzes inférieurs, on pratique le yoga et des exercices qui rétablissent la position normale du dos.

En fonction des pathologies diagnostiquées, on peut aussi recourir à des traitements médicamenteux prescrits par des médecins spécialistes du muscle trapèze. Si après quelques jours, voire quelques semaines après le début du traitement, aucun changement n’est constaté, une intervention chirurgicale pourra avoir lieu d’être.

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...