Innastudio.com » Santé » Comment différencier fausse couche et règles ?

Comment différencier fausse couche et règles ?

Par Émilie Petit le 12 octobre 2018

Sur le plan émotionnel, devenir maman est un véritable calvaire émotionnel. En dehors des habituels soucis hormonaux, toutes les mères subissent en effet un stress excessif à cause de leurs enfants à naitre, car elles ont généralement une peur avouée ou inavouée de faire une fausse couche. Bien qu’elle soit naturelle, cette dernière est un événement qui traumatise sur le plan physique et psychologique et elle se manifeste généralement par d’abondantes pertes de sang et des douleurs au bas-ventre. Lorsqu’elle se produit durant les premières semaines de la grossesse, l’on a souvent tendance à la confondre aux règles. Pour pouvoir différencier aisément les règles des fausses couches, parcourez alors cet article.

Comment différencier fausse couche et règles ?

La fausse couche, un événement qui passe souvent inaperçu

Lorsqu’elle survient durant les premières semaines de la grossesse, la fausse couche se fait très discrète. Parfois, certaines femmes ne réalisent pas qu’elles ont vécu cette situation et elles évoquent des règles un peu plus abondantes que d’habitude et qui sont accompagnées dans certains de cas de douleurs au niveau du ventre. Dans la mesure où les symptômes ne se déclenchent qu’une dizaine de jours après l’interruption de la grossesse, elles ne découvrent la fausse couche que durant leur échographie de contrôle. Pour différencier les fausses couches des règles, il faudra alors s’appesantir sur plusieurs symptômes.

Les symptômes à surveiller

Les saignements vaginaux constituent l’un des principaux symptômes à surveiller, car leur abondance varie selon le degré d’avancement d’une fausse couche. De légères pertes peuvent donc être les signes annonciateurs d’une fausse couche, même s’il ne faut pas les confondre avec les règles anniversaires. Ces petits saignements peuvent en effet survenir aux habituelles dates des règles de la femme enceinte. Dans certains cas, ces saignements traduisent aussi le partiel décollement de la membrane qui entoure le fœtus et qui formera plus tard le placenta. Bien que cela n’a souvent aucune conséquence particulière sur la suite de la grossesse, il est recommandé de bien se reposer pour réduire les risques de complication.

Les douleurs dans le bas ventre qui irradient parfois dans le dos sont par ailleurs des symptômes à surveiller, car elles ressemblent à s’y méprendre à celles que ressentent les femmes durant leur période de règles et sont causées par l’évacuation de caillots sanguins. Lorsqu’elle n’a pas conscience du fait qu’elle est enceinte, une femme qui subit une fausse couche ne pourra donc pas s’en rendre compte, puisqu’elle pensera qu’il s’agit toujours de ses règles. Moins fiable que les deux précédents, le troisième symptôme à surveiller est le brutal arrêt des signes de grossesse chez les femmes qui sont déjà conscientes du fait qu’elles sont enceintes. Au nombre de ces signes de grossesse figurent :

  • La fatigue ;
  • Les seins douloureux ;
  • Les fortes nausées au cours du premier trimestre.

La disparition de ces signes devra toutefois être prise avec des pincettes, car elle peut aussi être due à l’évolution normale de la grossesse. Après 14 semaines d’aménorrhée, la survenue d’une fausse couche est en outre qualifiée de tardive et elle peut engendrer des pertes de liquide amniotique ainsi que des contractions. Pour disposer d’informations précises et surtout fiables, il est préférable de consulter son médecin traitant.

Infirmer ou confirmer ses doutes grâce à une échographie précoce

En fonction des différents symptômes évoqués, votre gynécologue pourra réaliser diverses vérifications. Grâce à l’examen gynécologique qu’il effectue, il pourra notamment disposer de renseignements précis sur la taille de votre utérus ainsi que son adéquation avec l’âge probable de votre grossesse. S’il a à sa disposition un appareil échographique, ce professionnel de la santé pourra très vite obtenir des informations précises. Ainsi, en cas de fausse couche survenue précocement, il ne sera pas en mesure de voir l’embryon dans son sac ovulaire. Si vous êtes à 5 semaines d’aménorrhée et qu’il n’enregistre pas des battements cardiaques, il pourra également détecter la fausse couche.

Émilie Petit

Spécialiste de la mode et de la beauté, j’enquêterais sur les Fashion Week pour vous partager mes coups de coeur, mais également mes astuces pour accessoiriser vos tenues.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...