Implant contraceptif : quels sont les avantages ?

Vous ne savez pas quel moyen de contraception utiliser ? Vous souhaitez opter pour un contraceptif à la fois efficace et simple à utiliser ? Vous avez entendu parler de l’implant et vous souhaitez connaître tous les aspects avant de franchir le pas ? Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur l’implant contraceptif.

Qu’est-ce que l’implant contraceptif ?

L’implant contraceptif Nexplanon est un moyen de contraception à la fois discret et efficace qui se présente sous la forme d’un bâtonnet cylindrique souple en plastique de la taille d’une allumette (4 cm de long et 2 mm de diamètre). L’implant libère par petites doses et de manière quotidienne une hormone progestative qui rejoint votre circulation sanguine, ce qui permet à la femme de ne pas tomber enceinte.

En plus d’empêcher l’ovulation, il épaissit la glaire cervicale afin d’empêcher le passage des spermatozoïdes et amincit la muqueuse utérine pour éviter une éventuelle nidation. Ces trois fonctions protègent donc les femmes d’une grossesse non désirée. Contrairement à la pilule ou au patch contraceptif, il ne contient pas d’oestrogènes. L’action de l’implant contraceptif est la même que celle d’une pilule progestative prise pendant toute une année.

Implant contraceptif

Comment s’utilise-t-il ?

L’implant contraceptif est implanté sous la peau du bras (incision sous-cutanée de 2 mm) par le biais d’une aiguille spéciale. En quelques minutes seulement et sous anesthésie locale, l’implant est inséré dans votre bras. N’ayez crainte, vous ne verrez ni ne sentirez l’implant. Cette intervention est très rapide, elle ne dure que quelques secondes. L’implant agit dans les 24 heures suivant la pose.

L’implant contraceptif est posé par un médecin, un gynécologue ou une sage-femme. Avant l’insertion, une crème anesthésiante vous sera prescrite de façon à ce que vous n’ayez aucune douleur le moment venu. Une visite chez votre médecin est recommandée 3 mois après la pose. Sinon, aucun suivi n’est nécessaire.

Si vous souhaitez retirer votre implant contraceptif, il vous suffit tout d’abord de le demander à votre médecin. Celui-ci pourra vous l’enlever à tout moment. Le jour venu, le praticien anesthésiera votre peau, pratiquera une légère incision et, à l’aide d’une pince, retirera votre implant. Cette intervention dure précisément 3 minutes 30.

Qui peut avoir recours à ce moyen de contraception ?

L’implant contraceptif est indiqué aux femmes :

  • Présentant des contre-indications ;
  • Intolérantes aux contraceptifs oestroprogestatifs ;
  • Intolérantes aux stérilets ;
  • Lassées de prendre la pilule quotidiennement ;
  • Souhaitant espacer leurs grossesses.

Attention toutefois, les femmes atteintes d’une phlébite, d’une embolie pulmonaire, d’une maladie grave du foie, d’une tumeur sensible aux hormones sexuelles ou encore de saignements vaginaux inexpliqués ne peuvent pas recourir à ce moyen de contraception.

Quelle est son efficacité ?

L’implant contraceptif est efficace à 99,95% mais certains médicaments peuvent diminuer son efficacité. Il s’agit des médicaments utilisés pour traiter les maladies comme l’épilepsie ou encore la tuberculose. Le traitement de certaines maladies infectieuses peut également altérer l’efficacité de l’implant. Si vous prenez un médicalement à base de la plante millepertuis, notamment dans le cas d’une dépression, alors consultez votre médecin au préalable pour savoir si vous pouvez bénéficier de l’implant contraceptif.

Vous pouvez conserver l’implant dans votre bras pendant 3 ans, en effet, sa durée d’action est de 3 ans. Pensez donc à bien le changer au bout des 3 années, sinon vous risquez d’avoir de mauvaises surprises. En plus d’être très efficace, ce moyen de contraception s’avère très discret. Pour les personnes qui souhaitent continuer avec l’implant contraceptif pendant plus de 3 ans, il vous suffit de mettre un nouvel implant directement après avoir retiré l’ancien.

Combien coûte un implant contraceptif ?

L’implant est délivré sur ordonnance en pharmacie. Son prix est d’environ 105,32€. 65% de son coût est remboursé par l’assurance maladie. En revanche, il est gratuit pour les personnes mineures.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *