Innastudio.com » Santé » La noréthistérone : qu’est-ce que c’est ?

La noréthistérone : qu’est-ce que c’est ?

Par Émilie Petit le 16 octobre 2018

Les menstrues sont très douloureuses chez la majorité de femmes. À cet effet, pour diverses raisons (au cours d’un voyage d’affaires ou d’une compétition sportive par exemple), beaucoup d’entre elles ne veulent pas voir apparaître cette masse de sang à ce moment-là. Mais que faire ? Voici la solution pour désormais retarder vos règles !

La noréthistérone

Définition

La noréthistérone est un progestatif de synthèse utilisé dans certaines pilules progestatives ou combinées. Principalement utilisée pour retarder les règles, elle est disponible depuis plus de cinq ans dans plusieurs pays européens comme la Finlande, le Royaume-Uni, mais également aux États-Unis. Elle est d’ailleurs reconnue depuis avril 2013 par l’OMS comme un médicament très essentiel.

Comment fonctionne la noréthistérone ?

La noréthistérone a un effet progestatif qui maintient la muqueuse utérine dans l’utérus. En effet, chaque mois, le taux de progestérone augmente graduellement chez toutes les femmes. Ainsi, l’endomètre prend du volume et est prêt à accueillir un ovule qui sera éventuellement fécondé. Si au bout d’un temps aucun ovule n’est fécondé, la muqueuse utérine devient inutile. Ensuite, le taux de progestérone chute brusquement, la muqueuse utérine s’effondre et les règles s’en suivent. Avec la noréthistérone, l’endomètre est influencé. Elle l’empêche de perdre son volume. Ainsi, il n’y aura pas de règle.

Les avantages de la noréthistérone

Le rôle principal de la noréthistérone est de retarder graduellement les menstrues chez la femme. Mais elle a également d’autres avantages. En effet, on peut s’en servir pour atténuer les règles douloureuses ou trop abondantes. Elle peut aussi traiter les infections au niveau de l’utérus. De même, les pilules faites à base de noréthistérone peuvent être utilisées en remplacement des contraceptifs hormonaux.

Quelles mesures prendre avant d’utiliser la noréthistérone ?

La noréthistérone est un produit très puissant. Ainsi, son utilisation est assujettie à certaines exigences. En effet, elle est exclusivement réservée aux femmes ne suivant aucune méthode de contraception hormonale. De même, la noréthistérone n’est pas compatible avec certaines maladies. On peut citer par exemple :

  • Les maladies du foie ;
  • Les maladies cardiovasculaires ;
  • Les irritations cutanées ;
  • L’hypertension artérielle ;
  • La dépression ;
  • Les maladies rénales ;
  • L’épilepsie ;
  • Les maux de tête chroniques ;
  • Le diabète ;
  • L’obésité ;
  • Le cancer des seins…

Pour finir, il faut souligner que l’usage de la noréthistérone est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

Comment doser la noréthistérone ?

La noréthistérone permet de retarder les règles. À cet effet, le traitement doit commencer trois jours à l’avance. Cela laissera à la progestérone le temps de faire son effet. Par ailleurs, il est conseillé aux femmes qui ont un cycle irrégulier de la prendre cinq jours avant la date de leur menstruation. Dans tous les cas, la noréthistérone se prend sur douze jours (trois comprimés par jour). Cette posologie est à respecter rigoureusement afin de bénéficier des effets du produit et d’éviter les éventuelles répercussions sur la santé. Aussi, il ne faut pas l’utiliser à chaque cycle.

Quels sont les effets secondaires de la noréthistérone ?

Avant tout, il faut mentionner que les cas d’effets secondaires après utilisation de la noréthistérone sont très rares. Même s’ils apparaissent, ils sont en grande partie bénins. En effet, ce sont des effets temporaires et presque insignifiants, car le traitement ne dure pas très longtemps. Ces effets sont généralement :

  • Les céphalées plus ou moins appuyées ;
  • Les nausées ;
  • Une baisse de la libido ou du désir sexuel ;
  • Des migraines fréquentes…

Aussi, dans certains cas rares, les patientes sont victimes d’une dépression plus ou moins importante ou de jaunissements. Mais le traitement de ces effets secondaires n’est pas du tout compliqué. Il vous suffira d’en discuter avec votre médecin afin de trouver une solution !

Émilie Petit

Spécialiste de la mode et de la beauté, j’enquêterais sur les Fashion Week pour vous partager mes coups de coeur, mais également mes astuces pour accessoiriser vos tenues.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...