Innastudio.com » Santé » Température sous le bras : comment la prendre ?

Température sous le bras : comment la prendre ?

Par Camille Roche le 7 novembre 2018

Pour savoir si vous avez de la fièvre, la première des choses à faire est de prendre votre température.  Pour cela, vous avez la possibilité d’utiliser plusieurs manières. Rectum, bouche, oreilles, front, aisselles…sont justement quelques endroits où vous pouvez en toute liberté placer un thermomètre.

Toutefois, même si vous êtes uniquement intéressé par une prise de température sous le bras, vous n’avez aucune idée de la manière dont il faut s’y prendre. Ici, nous vous expliquons justement l’essentiel de ce que vous devez retenir à ce sujet. Suivez donc.

Température sous le bras : comment la prendre ?

Comment relever la température sous le bras ?

De façon générale, une personne qui désire connaître sa température est appelée à faire usage d’un thermomètre. Même s’il existe différentes manières de procéder, de nombreux adultes préfèrent prendre la température sous le bras.

Si cette méthode est également celle que vous affectionnez le plus, sachez que vous devez d’abord commencer par faire un choix adéquat de thermomètre. Il faut en effet que celui pour lequel vous optez convienne parfaitement à une prise de température sous aisselle. Pour cela, les modèles électroniques ou en verre sont à privilégier.

Des règles minimales d’hygiène doivent également être respectées. Avant et après chaque usage, prenez donc le soin de bien le nettoyer en utilisant un chiffon doux déjà imbibé d’un peu d’alcool. N’hésitez pas également à vous référer aux conseils d’utilisation qui sont contenus dans la notice.

Dès que vous vous sentez prêts, vous pouvez maintenant installer votre thermomètre sous le bras. Rabattez ce dernier afin qu’il recouvre entièrement le thermomètre. S’il s’agit d’un modèle électronique, ne bougez plus jusqu’à ce qu’un bruit vous indique que le thermomètre doit être retiré.

Si en revanche, il s’agit d’un thermomètre en verre, vous devrez rester immobile et calme pendant à peu près quatre minutes avant de le retirer. Dans l’un ou l’autre des cas, lisez correctement les résultats qui s’affichent. Toutefois, il faut en plus de cela savoir combien rajouter à cette température sous le bras afin d’obtenir les véritables mesures.

Quelle fiabilité accorder à une prise de température ?

Les manières de procéder à la prise de température sont diverses. Ainsi :

  • La prise de température rectale est jugée par de nombreuses personnes comme la plus fiable ;
  • La prise de température axillaire est par contre considérée comme pas très sûre. Ce qui est dû au fait que les aisselles ne sont pas fermées. Les mesures du thermomètre s’en trouvent donc grandement influencées. Lorsque par exemple il affiche 37,7 sous le bras, cela veut dire que la vraie température est de 38,2 °C ;
  • La prise de température buccale : cette façon de procéder n’est pas toujours très sûre. Par ailleurs, lorsqu’elle est utilisée sur de jeunes enfants, elle peut les faire régurgiter ;
  • La prise de température frontale : elle n’est pas dotée d’une grande précision ;
  • La prise de température auriculaire : elle permet d’utiliser le thermomètre dans les oreilles. Toutefois, en cas d’oreillons ou d’otite, il vaut mieux éviter d’en faire usage.

Combien rajouter après une prise de température ?

Lorsque vous prenez votre température sous le bras, il est tout à fait normal de vous demander par la suite combien rajouter à cette température. Dans ce cas-là, vous devez savoir que l’on recommande généralement d’ajouter 0,5°C à la mesure prise par le thermomètre.

Par contre, en cas de prise de température par les oreilles, combien faut-il ajouter ? Pour les personnes adultes, cette méthode est plutôt sûre. Par contre, il est préférable la plupart du temps d’ajouter 0,2°C à la mesure trouvée lorsqu’il s’agit d’enfants. Quant à la prise de température buccale, il est conseillé d’ajouter 0,4°C aux mesures initialement trouvées.

Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...