Trimebutine 200 : posologie, interactions et effets indésirables possibles

De la famille des médicaments dits spasmolytiques, la trimébutine 200 mg est un produit très efficace dans le traitement du côlon spasmodique, trouble provoqué par une haute sollicitation de l’intestin. Comme c’est le cas pour la plupart des produits médicamenteux, l’utilisation d’un médicament trimébutine est soumise à des règles qu’il faut connaitre pour éviter les complications. Découvrez ci-dessous l’essentiel des informations pour utiliser la trimébutine 200 mg.

Trimebutine 200 : posologie, interactions et effets indésirables possibles

Trimébutine posologie : ce que vous devez savoir

Chez un adulte, la trimébutine 200 mg est utilisée trois fois par jour, 30 minutes avant les repas, soit une dose totale de 600 mg au quotidien. Peu importe les symptômes, il est important de ne pas dépasser la posologie inscrite sur l’étiquette. Selon le cas, votre médecin peut vous indiquer un horaire différent qui est plus approprié pour vous. Mais, dans tous les cas, vous devez prendre le médicament trimébutine régulièrement et de façon continue pour maintenir ses effets bénéfiques. Si vous oubliez de prendre une dose, il est possible de la prendre dès que vous y pensez. Attention : s’il est presque l’heure de votre dose suivante, laissez simplement tomber la dose oubliée et ne cherchez pas à compenser en doublant la dose.

Pour déterminer la dose de médicament trimébutine dont une personne a besoin, plusieurs paramètres doivent être considérés. Il s’agit entre autres de :

  • Son poids,
  • Son état de santé ;
  • La prise d’autres médicaments.

Il faut noter qu’il faut d’abord recueillir l’avis de votre médecin avant de procéder à une quelconque modification de la manière de prendre ce médicament.

D’autres médicaments peuvent-ils interagir avec la trimébutine 200 mg ?

S’il est vrai que l’interférence d’un médicament avec un autre n’entraîne pas toujours l’interruption de la prise de l’un d’eux, il est capital de se référer à l’avis du médecin avant de le faire. Il pourrait se produire une interaction entre la trimébutine et la tubocurarine. Si vous utilisez l’un de ces médicaments, demandez l’avis de votre médecin traitant. Selon le cas, ce dernier peut vous recommander de :

  • Ne rien changer du tout ;
  • Changer la manière dont vous prenez l’un des médicaments, ou les deux, s’il le faut ;
  • Mettre un terme à la prise de l’un des médicaments ;
  • Remplacer l’un des médicaments par un autre.

Que vous utilisiez des produits médicamenteux ou des remèdes à base de plantes médicinales, il est important de signaler tout ce que vous prenez à votre médecin. De même, l’utilisation des substances comme la caféine, la nicotine, les drogues illicites ou l’alcool doit être notifiée au médecin.

Médicament trimébutine : quels sont les effets secondaires à surveiller ?

Selon le cas, un médicament trimébutine peut provoquer des effets secondaires chez un patient. Il s’agit en effet d’un signal envoyé par l’organisme pour montrer qu’il ne supporte pas le médicament en question ou la dose prise. Qu’ils soient passagers ou permanents, légers ou graves, les effets indésirables liés à l’utilisation d’un médicament ne doivent pas être négligés. N’hésitez donc pas à contacter votre médecin si vous constatez des effets secondaires après avoir pris un comprimé de trimébutine 200 mg.

D’après les résultats d’un sondage, environ 2 % des personnes prenant un médicament trimébutine ont signalé au moins l’un des effets secondaires ci-après :

  • Une sécheresse de la bouche ;
  • Un trouble digestif (constipation, diarrhée…) ;
  • De la fatigue ;
  • De la somnolence ;
  • Des étourdissements ;
  • Une douleur abdominale ;
  • Des maux de tête ;
  • Une sensation de chaud et froid ;
  • Des nausées ;
  • Une éruption cutanée.

Les effets secondaires de la trimébutine 200 varient d’un patient à l’autre. Si vous voyez l’un de ces signes, discutez-en avec votre médecin. Il vous aidera à trouver la vraie cause pour mieux gérer la situation.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *