Piqûre chenille processionnaire : symptômes et traitements

Innastudio.com » Santé » Piqûre chenille processionnaire : symptômes et traitements

Encore appelée Thaumetopoea processionea, la chenille processionnaire est l’espèce la plus dangereuse de toutes les chenilles surtout par ses piqûres. C’est un genre de chenille poilue qui vit en groupe et ne se déplace qu’en file indienne. On les rencontre dans presque toutes les régions de France, et plus dans les zones où poussent les pins. Découvrez dans cet article, les différents causes et symptômes de ses piqûres et comment les traiter ?

Piqûre chenille processionnaire : symptômes et traitements

Les causes de piqûre chenille

Ce sont les poils urticants de ces chenilles qui sont à la base de leurs piqûres. Vous êtes piqués lorsque vous touchez, consciemment ou par mégarde, à la chenille. De même, vous pouvez être piqués, quand vous passez à proximité de cet insecte car, ses poils se laissent facilement emporter par le vent.

Les chênes et les pins sont les arbres que les chenilles processionnaires adorent le plus et vous risquez de vous faire piquer à ces endroits-là. La période que vous pouvez considérer comme à risque est celle commençant de janvier à mai. Comment reconnaitre alors que l’on est piqué par une chenille processionnaire ?

Les symptômes de la piqûre de chenille

Avant de confirmer que c’est une chenille processionnaire qui vous a piqué, vous devez remarquer certains différents symptômes sur vous. Vous commencez par sentir des brûlures sur tout votre corps, accompagnées de démangeaisons. S’en suit après un enflement de la peau qui rougit automatiquement. Les crises d’urticaires et les œdèmes ne sont plus rares.

Lorsque ce sont les yeux qui sont touchés par les poils, cela crée une inflammation des yeux tels que la kératite ou la conjonctivite. Si vous l’avez inhalée, vous aurez de mal pour respirer. Ceci devient encore plus grave lorsque vous l’avalez. Vous allez avoir des lésions le long de votre appareil digestif, en commençant par la bouche. Et suivront des maux d’estomac accompagnés de vomissements. Néanmoins, des traitements sont disponibles pour y remédier.

Comment traiter les piqûres de chenille processionnaire ?

  • Pour commencer, il faut rapidement retirer les poils urticants de la chenille de votre peau. Pour se faire, vous devez racler, de façon délicate, votre peau. Une spatule sera très utile pour le parfaire. Ensuite, vous n’aurez qu’à mettre la piqûre sous l’eau froide et la couvrir à l’aide de crème calmante.
  • Dans le cas où les poils urticants vous tombent sur les yeux, veuillez les rincer rapidement et abondement à l’eau. Après ce premier traitement, vous devez vous rendre chez un ophtalmologue qui vous prescrira un collyre adapté. Si les poils ont été avalés, il vous faudra rincer minutieusement votre bouche et boire suffisamment d’eau. Dans ce dernier cas, si vous présentez des réactions allergiques graves, votre médecin pourra vous prescrire des corticoïdes ou bien des antihistaminiques pour vous traiter. Comment prévenir alors les piqûres de chenilles processionnaires ?

La prévention

De façon générale, vous devez éviter de toucher toutes sortes de chenilles avec des mains non protégées. De même, vous devez également éviter de vous approcher des files de chenilles ou d’écraser l’insecte.

Et si vous remarquez la présence d’une colonie de chenilles dans votre jardin, il vous faudra procéder à la destruction de leur nid à l’aide d’un piège adapté. Si vous ne pouvez pas le faire ou n’avez les équipements adéquats, faites simplement appel à un professionnel. Vous pouvez également utiliser du vinaigre blanc pour lutter contre la chenille processionnaire vinaigre. Une solution du vinaigre blanc avec de l’eau vous permettra de pulvériser les chenilles processionnaires.

Les piqûres de chenilles processionnaires sont dangereuses pour l’homme. Il vaut mieux éviter de se faire piquer.

Dans la vie, on côtoie divers animaux et une multitude d’insectes et si la plupart ne sont pas dangereux, il y a tout de même ceux qui peuvent causer des désagréments importants et c’est le cas notamment pour les petites bestioles qui piquent.

Cependant, il est important de faire une distinction pour ce qui est des piqûres de petites bêtes parce qu’on a les piqûres à proprement parler comme celle causées par les insectes et d’autres qui surviennent suite à un contact de la peau avec l’insecte ou une substance produite par celui-ci qui provoque une réaction urticaire à un niveau local comme par exemple le cas de méduses ou encore les chenilles processionnaires qui sont des larves issues d’un papillon de nuit pondant ses œufs en été et plus précisément à la fin de cette saison.

Est-ce qu’il y a un danger avec la piqûre de la chenille processionnaire?

Il est important de savoir que les chenilles processionnaires sont munies de poils de 0,2 à 0,3 millimètres de longueur qui ont la spécificité d’être urticants et qui ont également une terminaison en pointe et avec à leur bout des crochets minuscules.

C’est cette structure assez particulière qui fait que les poils s’accrochent aisément aux différents tissus de la peau ainsi que ceux des muqueuses et lorsque la chenille processionnaire effectue sa piqûre, elle libère de l’histamine générant l’urticaire.

Toutefois, le détachement de ces poils se fait lorsqu’il y a du vent ou encore avec un contact direct et les chenilles en possèdent des centaines de milliers. Aussi, l’apparition de ces poils se fait sur les chenilles aux environs de la moitié du mois de mai et cela s’étend jusqu’au mois de juin. Cela dit, les poils demeurent même lorsque les chenilles s’en vont et restent également dans les nids vides qui continuent à être un problème résiduel des années après.

Il est également important de souligner le fait que les piqûres des chenilles processionnaires ne sont pas limitées aux hommes mais touchent également les animaux qui en souffrent aussi comme par exemple les chiens et les chats.

Cependant, le contact des poils des chenilles provoque ce qui suit:

  • Des dermatites qui sont spécifiques.

  • Une sensation de brûlure importante et intense.

  • Il s’en suit une irruption sur la peau avec l’apparition de boutons colorés.

  • Un prurit important.

  • Apparition d’œdèmes.

D’ailleurs, lorsque l’exposition est plus importante, il s’en suit l’apparition de céphalées ainsi que des crampes touchant les muscles ou encore de la fièvre et des malaises au niveau cardiaque.

En outre, il est possible de remédier à une piqûre de chenille processionnaire avec un remède de grand-mère bien connu: le vinaigre qui a la propriété de soulager les piqûres légères. Pour cela, il faut suivre les recommandations suivantes:

  • Il faut d’abord commencer par enlever les micro poils en s’aidant d’un ruban adhésif qu’on dépose sur la surface qui a subie la piqûre en faisant très attention à ne pas faire de secousses parce que les poils ont la faculté d’être volatils.

  • Procéder par la suite au rinçage en utilisant une eau qui est tiède à laquelle on a rajouté du vinaigre qui va calmer la brûlure.

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...