Progestérone naturelle : mode d’emploi

Innastudio.com » Santé » Progestérone naturelle : mode d’emploi

Les hormones sont les messagers chimiques de notre organisme. Elles voyagent dans le sang pour déclencher certaines activités ou certains changements dans le corps. Les hormones agissent en se liant à des zones spécialisées des cellules appelées sites récepteurs. Là, elles initient une chaîne de réactions dans des cellules ou des organes spécifiques. Par exemple, il a été établi que la progestérone avait un effet calmant sur le cerveau, réduisant ainsi l’anxiété.

Progestérone naturelle : mode d’emploi

Qu’est-ce que la progestérone ?

Présents aussi bien chez l’homme que chez la femme, la progestérone est l’hormone qui, au cours des années de procréation, prépare la muqueuse utérine (ou utérus) à la grossesse. Chaque mois, les niveaux de progestérone augmentent après l’ovulation. À moins que vous ne tombiez enceinte, ce taux chute et déclenche une période menstruelle.

La progestérone : effet sur le corps

La progestérone peut également jouer un rôle important dans l’équilibrage des effets de l’œstrogène et d’autres hormones. Si vous avez trop d’œstrogène et pas assez de progestérone, votre corps risque d’être déséquilibré. Cela peut entraîner des troubles prémenstruels tels que la rétention d’eau, la sensibilité des seins, les migraines ou sautes d’humeur. De même, pendant la ménopause, un déséquilibre hormonal peut entraîner des symptômes tels que :

  • Bouffés de chaleur :
  • Sueurs nocturnes ;
  • Insomnie ;
  • Sécheresse vaginale ;
  • Irritabilité ou diminution de la libido.

Progestérone naturelle : qu’est-ce que c’est ?

Le terme progestérone « naturelle » ou « bio-identique » désigne une progestérone identique à la progestérone produite par le corps humain. La progestérone naturelle ou bio-identique est formulée à partir d’une substance trouvée surtout dans l’igname sauvage mexicaine et d’autres plantes. Ces hormones végétales sont ensuite modifiées en laboratoire pour devenir identiques en structure chimique à la progestérone humaine produite dans les ovaires de la femme.

Comment les progestatifs de synthèse se comparent-ils avec la progestérone bio-identique ?

Les progestatifs de synthèse n’agissent pas toujours de la même manière que la progestérone naturelle. Les progestatifs de synthèse sont décomposés dans le foie en divers métabolites. Certains se lient aux récepteurs de la progestérone et peuvent ainsi imiter certains effets de la progestérone bio-identique, tandis que d’autres peuvent se lier à différents types de récepteurs, de stéroïdes. Par exemple, bien que la progestérone naturelle favorise et soutienne la grossesse, les progestatifs de synthèse ne peuvent pas être utilisés pendant la grossesse en raison du risque potentiel pour le fœtus.

La progestérone en tant que traitement

Plusieurs traitements aident à résoudre les problèmes de manque de progestérone.

En premier lieu, la thérapie hormonale ou hormonothérapie aide à augmenter le taux de progestérone dans l’organisme. Ce traitement aide à améliorer les chances de conception de nombreuses femmes qui présente des difficultés à le faire.

En second lieu, des remèdes naturels vous permettront d’augmenter votre niveau de progestérone. Il s’agit de :

  • Consommer plus de vitamines B et C ;
  • Éviter les situations de stress, car le stress réduit le niveau de progestérone ;
  • Manger des aliments contenant du zinc comme les crustacées ;
  • Utiliser des crèmes à base de progestérone naturelle.

La progestérone naturelle en pharmacie

La progestérone est utilisée dans un certain nombre d’applications cliniques depuis 1940. Son utilisation précoce visait à aider les femmes souffrant d’infertilité. La progestérone n’a pas été associée à un risque accru de cancer. En fait, une vaste étude menée en France sur le risque de cancer du sein avec hormonothérapie substitutive a révélé que l’utilisation de progestérone bio-identique ne provoquait pas d’augmentation du cancer du sein, alors que l’utilisation de progestatifs de synthèse entraînait une augmentation statistiquement significative du risque de cancer du sein.

(1 votes, Moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...