Mal de tête fatigue : faut-il s’inquiéter ?

Tout au long de leurs vies, chaque être humain peut être confronté à un mal de tête. À un certain moment de l’existence, cette gêne devient assez fréquente.

Chez les garçons par exemple, les maux de tête sont fréquents avant la puberté. Chez les femmes adultes, les fréquents maux de tête sont souvent liés au cycle menstruel. En revanche, au cours du vieillissement, ces gênes se font de moins en moins ressentir.

Mal de tête fatigue : faut-il s’inquiéter ?

Le mal de tête peut apparaître comme une légère pression dans le crâne et disparaît généralement pendant un court laps de temps. Cependant, si après plusieurs efforts de votre part celui-ci ne se dissipe pas, le mieux serait de vous rapprocher de votre médecin. Les maux de tête bénins résultent souvent du stress, de la fatigue et de la dépression. Toutefois, si le mal persiste et qu’il provoque d’autres douleurs ou complications (manque d’appétit, vomissements…), c’est là que ça devient inquiétant.

Nous allons mettre en relief dans cet article les symptômes à surveiller, le syndrome de fatigue chronique et ses causes.

Les symptômes à surveiller

Si le mal de tête ne se limite pas qu’à une légère pression dans le crâne, engendre des complications et devient très fréquent, c’est qu’il y a une anomalie. Voici les différents faits qui peuvent être constatés :

  • Risque d’hydrocéphalie, de tumeur au cerveau : si votre enfant de moins de 6 mois présente de violents maux de tête.
  • Risque de tumeur cérébrale ou d’artérite temporale : si une personne âgée de plus de 50 ans ressent des douleurs aux tempes.
  • Risque de pré-éclampsie : si une femme enceinte présente de soudains maux de tête au cours du troisième trimestre de grossesse.
  • Risque de tension élevée de l’œil, de glaucome aigu, d’artérite temporale : si le mal de tête s’accompagne d’une grande baisse de la lucidité visuelle.
  • Risque de commotion cérébrale ou de traumatisme crânien : si une chute, des vomissements, des étourdissements précèdent les maux de tête.
  • Risque d’hématome cérébral : si après un accident (déjà de plusieurs jours ou plusieurs semaines), les céphalées apparaissent ou s’intensifient.
  • Risque de méningite : s’il y a apparition de raideur ou de douleur sur la nuque ou si les maux de tête deviennent aigus.
  • Risque de tumeur cérébrale : si les maux de tête s’accompagnent de troubles de la mémoire, d’absences, vision double ou floue, de troubles de la déglutition.
  • Risque de tumeur cérébrale ou d’infarctus cérébral : si les maux de tête s’accompagnent de nausées ou vomissements matinaux.
  • Risque de tumeur au cerveau : si la personne atteinte de mal de tête présente des troubles de personnalité, des difficultés scolaires ou professionnelles.
  • Risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) : maux de tête et paralysie du bras, difficultés d’élocution, perte de l’acuité visuelle.
  • Risque de tumeur cérébrale : si les maux de tête s’étendent jusqu’à plusieurs semaines et qu’ils s’intensifient de jour en jour.
  • Risque de tumeur cérébrale : s’il y a apparition de fortes céphalées chez les personnes présentant des antécédents de cancer.
  • Risque d’intoxication au monoxyde de carbone : si les maux de tête s’accompagnent de nausées, perte de connaissance, vertiges, sensation générale de malaise.

Le syndrome de fatigue chronique (l’encéphalomyélite myalgique)

Un état de « maux de tête et fatigue » inhabituel peut être dû au syndrome de fatigue chronique. Une personne atteinte de ce syndrome se voit avoir un état de fatigue persistant et inexpliqué. Chacun sans exception peut être touché par cette maladie neurologique. Les séquelles sont le vertige, la perception de douleurs musculaires et articulaires ainsi qu’un malaise généralisé.

Les causes de l’encéphalomyélite myalgique

Non contagieux et non transmissible génétiquement, le syndrome de fatigue chronique peut être causé par trois facteurs :

  • Une infection virale ou bactérienne ;
  • Un dysfonctionnement du système immunitaire ;
  • L’exposition à certains pesticides ou insecticides.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *