Frissons sans fièvre : que faut-il savoir ?

Innastudio.com » Santé » Frissons sans fièvre : que faut-il savoir ?

Souvent passagers ou persistants, les frissons apparaissent dans le but d’établir un équilibre dans l’organisme ou de le protéger. Mais généralement ils apparaissent sans la présence d’aucune maladie. Son traitement dépend de sa cause et il peut varier d’un cas à un autre. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie.

Frissons sans fièvre : que faut-il savoir ?

Les différents types de frissons

Parfois, le corps met en place une barrière de défense lui permettant de conserver ou d’accroître la température corporelle. Cette barrière se traduit par des contractions qui agissent sur une partie ou tout le corps. On remarque alors de faibles tremblements, des contractions involontaires et irrégulières. Tout ceci peut occasionner une sensation de froids dans le corps.

Très souvent, ces frissons apparaissent vers les cuisses, les muscles de la mandibule et le dos. Le frisson est donc une crise de tremblement sensation de froid qui fait grelotter involontairement le corps. Ce grelottement survient pour vite accroître la température du corps et donner la chaleur. En cas de fièvre, le frisson peut être passager ou durable. Voici donc certains cas pouvant faire avoir des frissons :

  • Les maladies infectieuses (rhume, cystite, grippe, sinusite) ;
  • Le cancer, le sida ;
  • L’intoxication par les drogues ou des stupéfiants ;
  • Les opérations chirurgicales ;
  • Les émotions (angoisse, stress) ;
  • L’allergie médicamenteuse.

Comment se manifestent les frissons ?

Notons que les maladies infectieuses sont source de frissons brusques faisant suite à de graves fièvres. Parfois, les frissons sont présents lors de la fièvre sans pour autant donner la chaleur au corps. On parle dans ces cas de fièvre froide.

Les frissons suivis de fièvres apparaissent en cas d’infection. Les bactéries et virus sont responsables de la libération des cytokines (substance responsable de fièvre) qui par la circulation sanguine sont menées vers le cerveau et occasionnent ainsi les réactions fiévreuses.

L’hypothalamus, zone logée dans le cerveau et dans laquelle se règlent de façon automatique la température est responsable de ces réactions. En effet, au lieu de maintenir la température du corps, l’hypothalamus incite donc à une croissance de la température en réduisant la chaleur par la circulation sanguine (refroidissement de la peau), ou l’augmente par des contractions musculaires et grelottements. On constate dans ce cas une sensation de froid intense dans le corps.

Ainsi, quand le corps, suite à la croissance de la fièvre retrouve la température nécessaire dont il a besoin, les frissons disparaissent. Il y a des cas où les frissons surviennent sans présence de fièvres tels que les frissons courbature fatigue sans fièvre et frissons sans fièvre cancer.

Dans tous les cas, les frissons apparaissent pour aider le corps à lutter contre le froid. Mais ils font produire aux muscles assez d’énergie et quand cela dure un certain moment, ils ne peuvent être stoppés. Le corps se fatigue, et n’est plus capable de frissonner.

Si les frissons surviennent à la suite d’opérations chirurgicales et qu’ils persistent, cela peut avoir des effets néfastes sur la santé du patient.

Quelles solutions face aux frissons ?

Comme solutions :

  • Réchauffez- vous rapidement en cas de frissons réduisant la température corps ;
  • Consultez un spécialiste afin de faire des analyses sanguines et avoir une certitude sur votre santé hormonale en cas de froids continus dus à un dérèglement thyroïdien ;
  • Si après une opération chirurgicale les frissons surviennent faites-vous prescrire des médicaments pouvant résoudre le problème. Cela est possible pour les cas de fièvres et de brûlures graves ;
  • Utilisez des serviettes humides pour faire descendre la température en cas fortes fièvres faisant frissonner le corps.

Quelles sont les causes des frissons sans fièvre ?

Il est vrai que le terme « frisson » est généralement lié à la fièvre et tout ce qui s’en rapproche. Mais, sachez que vous êtes plus souvent atteints par cette sensation bizarre qu’on appelle frissons, sans pour autant que vous ayez de la fièvre, et surtout sans que vous vous en rendiez forcément compte.

Ce phénomène a le mérite d’ailleurs d’attiser la curiosité de beaucoup de personnes, en particulier s’il n’est pas accompagné d’un épisode fiévreux. Si vous faites partie d’un de ces curieux, vous devez forcément vous poser des questions quant aux véritables causes de ces frissonnements.

C’est pour cela qu’après les manières, les différents types de frissons ainsi que les symptômes et les conseils lors d’un épisode de frissons sans fièvre, la rédaction a décidé de vous exposer et de vous expliquer au mieux, grâce à ses spécialistes en médecine, les véritables causes d’un frisson sans fièvre que voici :

  • Le froid : c’est la cause principal d’un frisson sans fièvre, et ils servent à créer un équilibre de la température corporelle ;
  • Les grosses fatigues entrainent une sensation de fièvre sans température ;
  • Les intoxications et maladies bactériennes ;
  • Les maladies plus graves : Les frissons sans fièvre et le cancer sont liés.

Il faut savoir aussi, qu’une forte consommation de drogues dures ainsi que des produits alcoolisés favorise l’apparition de frissons, en raison des chocs thermiques et hormonaux que subira votre corps.

Enfin, vous devez prendre en connaissance que les enfants ou encore les bébés sont eux aussi, tout particulièrement touchés par ce phénomène.

Les conséquences des frissons sans fièvre?

Comme vous avez pu le voir, les frissons possèdent de réels intérêts en ce qui concerne la prévention de problèmes de santé ou de maladies, mais aussi en ce qui concerne la régularisation de la température de votre corps (ce qui est d’ailleurs très important pour le bien-être de votre organisme). Mais est-ce qu’ils possèdent néanmoins des conséquences assez graves ?

Eh bien, la réponse est non. En effet, les frissons sans fièvres sont tout sauf nocifs pour nous puisqu’ils n’entrainent qu’une simple grande consommation énergétique ce qui explique leur aspect passager.

C’est d’ailleurs pour cela que les médecins associent souvent : frisson, courbature et fatigue sans fièvre (c’est une sorte de réaction à la chaine).

La consultation d’un médecin en cas de frissons sans fièvre : une nécessité ou peut-on s’en passer ?

Maintenant que vous êtes informés sur le sujet des frissons sans fièvre et fatigue, parlons de la consultation chez le médecin ainsi que de sa nécessité.

Plusieurs personnes estiment qu’un épisode de frissons sans fièvre n’est pas une inquiétude assez suffisante pour consulter un médecin.

Il faut savoir en réalité que les frissons ne requièrent pas un suivi particulier en temps normal, la consultation devient en revanche vitale si ces épisodes sont longs et très fréquents puisque cela peut être préventif d’une maladie quelconque. De même, si c’est un bébé qui en est atteint, ce dernier doit immédiatement faire une consultation (les frissons sans fièvre sont très inquiétants pour les petits).

(1 votes, Moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...