Innastudio.com » Santé » Hallux : de quoi s’agit-il ?

Hallux : de quoi s’agit-il ?

Par Camille Roche le 3 novembre 2018

Fonction normale de l’articulation à la base du gros orteil Hallux rigidus est un trouble de l’articulation situé à la base du gros orteil. Elle cause de la douleur et de la raideur dans l’articulation, et avec le temps, il devient de plus en plus difficile de plier l’orteil. Hallux fait référence au gros orteil, tandis que rigidus indique que l’orteil est rigide et ne peut pas bouger. Hallux rigidus est en fait une forme d’arthrite dégénérative.

Cette maladie peut être très troublante et même invalidant puisque nous utilisons le gros orteil chaque fois que nous marchons, nous nous abaissons, nous grimpons et nous nous levons.

Comme l’hallux rigidus est une affection progressive, le mouvement de l’orteil diminue avec le temps. Dans sa phase initiale, lorsque le mouvement du gros orteil n’est que quelque peu limité, la maladie s’appelle hallux limitus. Mais au fur et à mesure que le problème progresse, l’amplitude des mouvements de l’orteil diminue graduellement jusqu’à ce qu’il atteigne potentiellement le stade terminal du rigidus, dans lequel le gros orteil devient rigide ou ce qu’on appelle parfois une articulation gelée.

Hallux : de quoi s’agit-il ?

Causes

Les causes courantes de l’hallux rigidus sont une fonction défectueuse (biomécanique) et des anomalies structurelles du pied qui peuvent entraîner une arthrose dans l’articulation du gros orteil. Ce type d’arthrite – celle qui résulte de l’usure – se développe souvent chez les personnes qui ont des défauts qui modifient le fonctionnement de leur pied et de leur gros orteil. Par exemple, ceux qui ont une voûte tombante ou une pronation excessive des chevilles sont susceptibles de développer un hallux rigidus.

Chez certaines personnes, l’hallux rigidus fait partie de la famille et résulte de l’héritage d’un type de pied prédisposé à développer cette affection. Dans d’autres cas, elle est associée à une surutilisation, surtout chez les personnes qui exercent des activités ou des emplois qui augmentent le stress sur le gros orteil, comme les travailleurs qui doivent souvent se baisser ou s’accroupir.

Hallux rigidus peut également résulter d’une blessure, comme le fait de se cogner l’orteil. Elle peut aussi être causée par des maladies inflammatoires, comme la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte. Votre chirurgien du pied et de la cheville peut déterminer la cause de votre hallux rigidus et vous recommander le meilleur traitement.

Symptômes

Les signes et symptômes précoces comprennent :

  • Douleur et raideur au gros orteil pendant l’utilisation (marche, debout, flexion, etc.)
  • Douleur et raideur aggravées par le froid et l’humidité
  • Difficulté avec certaines activités (course à pied, accroupissement)
  • Enflure et inflammation autour de l’articulation
  • Déformation rigide du gros orteil causée par Hallux rigidus

Au fur et à mesure que la maladie s’aggrave, d’autres symptômes peuvent apparaître, notamment :

  • Douleur, même au repos
  • Difficulté à porter des chaussures parce que des éperons osseux (surcroît de croissance) se développent.
  • Douleur sourde dans la hanche, le genou ou le bas du dos due à des changements dans votre façon de marcher.

Diagnostic

Plus cette condition est diagnostiquée tôt, plus elle est facile à traiter. Par conséquent, le meilleur moment pour voir un chirurgien du pied et de la cheville est lorsque vous remarquez les premiers symptômes. Si vous attendez jusqu’à ce que des éperons osseux se développent, votre condition risque d’être plus difficile à gérer.

Pour diagnostiquer l’hallux rigidus, le chirurgien examinera vos pieds et bougera l’orteil pour déterminer son amplitude de mouvement. Les radiographies aident à déterminer la quantité d’arthrite présente ainsi qu’à évaluer tout éperon osseux ou autre anomalie qui pourrait s’être formé.

Traitement non chirurgical

Dans de nombreux cas, un traitement précoce peut prévenir ou retarder la nécessité d’une intervention chirurgicale à l’avenir. Le traitement des cas légers ou modérés d’hallux rigidus peut inclure :

  • Modifications de chaussures : Les chaussures avec une grande boîte d’orteil mettent moins de pression sur votre orteil. Des semelles rigides ou à bascule peuvent également être recommandées.
  • Appareils orthopédiques : Les orthèses personnalisées peuvent améliorer la fonction du pied.
  • Médicaments : Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) oraux, comme l’ibuprofène, peuvent être recommandés pour réduire la douleur et l’inflammation.
  • Thérapie par injection : Les injections de corticostéroïdes peuvent réduire l’inflammation et la douleur.
  • Thérapie physique : Une échographie ou d’autres modalités de physiothérapie peuvent être entreprises pour procurer un soulagement temporaire.
Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...