Est-ce grave si je tousse avec ma cigarette électronique ?

La cigarette électronique apparaît généralement comme une alternative en douceur pour des fumeurs qui souhaitent progressivement diminuer leur addiction au tabac, voir arrêter de fumer. Cependant, les premiers pas vers cette solution provoquent généralement une toux, qui par sa persistance, ne manque pas de soulever interrogations et inquiétudes. Pourquoi la cigarette électronique ferait-elle tousser ? Cette manifestation serait-elle dangereuse pour votre santé ? Telles sont les interrogations auxquelles cet article va apporter des réponses.

Pourquoi les cigarettes électroniques font tousser ?

Étrange, pensent les fumeurs de cigarette traditionnelle. Pourquoi est-ce que je tousse avec ma cigarette électronique, alors qu’elle ne contient ni tabac ni goudron ? En réalité, les motifs de cette manifestation sont simples. Il faut tout d’abord savoir que pour les personnes qui débutent avec la cigarette électronique, la toux peut se manifester à fréquence élevée, mais tend à s’atténuer avec le temps.

  • L’absorption d’un corps étranger nouveau

La cigarette électronique produit de la vapeur d’eau, à l’inverse de la cigarette traditionnelle avec laquelle le fumeur inhale de la fumée. Pendant des années, le fumeur a habitué son organisme et ses poumons au tabac et la dépendance à la nicotine résulte d’une adaptation de son système respiratoire à la fumée. Cette dernière ainsi inhalée contient les composantes ci-après : tabac, goudron, etc.

La communauté scientifique a t'elle un avis tranché sur le vapotage ?

Avec la cigarette électronique, le fumeur inhale de la vapeur d’eau, et introduit dans son système respiratoire une nouvelle substance irritante que son organisme ne reconnaît pas. Le premier réflexe du corps est donc d’essayer de l’évacuer vers l’extérieur, d’où la manifestation de la toux. Cette gêne peut perdurer un certain temps, en fonction de la vitesse d’adaptation des voies respiratoire à la nouvelle substance.

  • Une inadéquation entre puissance de l’e-cigarette et le taux de nicotine

Généralement, un taux de nicotine trop élevé entraîne une sensation de « gratte » dans la gorge qui conduit finalement à la toux. Les e-cigarettes de nos jours ont des puissances élevées (20 W) et en fonction de sa tolérance à la nicotine, chaque consommateur doit ajuster le rapport dosage/puissance.

  • L’existence d’inflammations dues à l’historique de fumeur

La fumée de la cigarette cause des lésions dans les poumons et endommage progressivement les voies respiratoires. Avec les cigarettes traditionnelles, les fumeurs arrêtent de tousser car cette dernière contient des antitussifs. Ce sont des substances qui sont par ailleurs absentes de la vapeur produite par la cigarette électronique. La vapeur de la cigarette électronique irrite donc ces lésions qui sont très sensibles. Cette irritation provoque également des quintes de toux.

Est-ce grave si je tousse avec ma cigarette électronique ?

En règle générale, la toux provoquée par un passage à la cigarette électronique n’est pas grave. Il s’agit d’une réaction normale de votre organisme. Les poumons se débarrassent du goudron accumulé pendant toutes les années de consommation de cigarette normale. Les lésions causées par ces substances sont excitées à chaque bouffée, et elles provoquent la survenance de la toux. Cette toux peut parfois perdurer plusieurs semaines, le temps pour les lésions de guérir. Il est donc inutile de s’affoler.

Toutefois, afin d’en atténuer la virulence et d’en accélérer la fin, il est nécessaire de suivre les conseils ci-après :

  • ne pas revenir à la cigarette classique
  • ajuster le niveau de nicotine en fonction de la puissance de votre cigarette électronique
  • et diminuer la puissance de votre cigarette électronique si la batterie est réglable.

Pour finir, il serait convenable d’opter pour un choix de e-liquide riche en composantes végétales.

La communauté scientifique a t’elle un avis tranché sur le vapotage ?

L’Organisation Mondiale de la Santé a rendu son rapport en 2019 concernant les risques du vapotage sur la santé. Avant d’en savoir plus, il est important de comprendre de quoi est composé le eliquide. Vous avez en fait 3 substances. La première le la glycérine végétale (GV) qui permet d’avoir de la vapeur. La seconde est le propylène glycol (PG) qui permet de transporter les saveurs du eliquide. La dernière est cette fameuse nicotine dont vous pouvez choisir le dosage en fonction de vos besoins. C’est justement sur la question de la nicotine que le débat se fait.

  • L’OMS dans son dernier rapport a donc qualifié la cigarette électronique de dangereuse à cause de cela. Sauf que la e-cigarette permet de faire un sevrage tabagique en douceur et de manière efficace de la cigarette classique. Elle, par contre, contient beaucoup de substances toxiques pour sa santé et celle des fumeurs passifs victime des fumées. L’OMS parle aussi des effets chez les jeunes de moins de 25 ans car leur cerveau n’a pas encore fini leur maturation. Un autre argument est avancé celui du développement du fœtus dans le ventre de sa mère, qui pourrait être ralenti. C’est vrai qu’il est préférable de s’abstenir lorsque l’on attend un heureux évènement.tousse cigarette electronique
  • En plus de cela, aucune étude n’a encore pu fournir de données sur le long terme. Alors les e-cigarettes sont elles dangereuses ? À l’heure actuelle, aucune donnée scientifique ne le prouve. Par contre, ce que l’on peut mesurer clairement aujourd’hui c’est que le pourcentage de sevrage est bien plus important de cette manière. En effet, vous avez la possibilité de choisir le dosage de nicotine adapté à votre consommation habituelle. Ensuite, vous pourrez baisser progressivement en choisissant un eliquide moins dosé, voir même sans nicotine si vous avez réussi à vous sevrer totalement de cette substance. Du point de vue de la vapeur, là encore vous pouvez choisir le dosage du rapport VG/PG. C’est ce qui va donner la sensation de fumer grâce à la vapeur. Même si vous avez réussi à vous passer de nicotine, cela peut être plus long pour le geste, qui peut aussi être associé à des gestes du quotidien comme le café après le repas.
  • Concernant le vapotage dans le cadre de votre travail, la législation a évolué en lien avec le rapport de l’OMS. De ce fait, vous n’êtes plus autorisé à vapoter si vous travaillez dans un espace commun. Si vous êtes seul dans votre bureau, cela ne devrait pas poser problème. Pensez tout de même à vérifier ce qui est inscrit dans la convention collective de votre entreprise. Si cela n’est pas possible pour vous, peut-être existe-t-il dans les locaux un espace vapoteur. À défaut, vous serez obligé de sortir vapoter comme le font les fumeurs avec la cigarette traditionnelle.

Sachez également une dernière chose : les eliquides français doivent répo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici